Célébrités le Thillot - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

 
Jules Ferry (5 avril 1832 – 17 mars 1893)

Originaire de St Dié, Jules Ferry est élu le 8 octobre 1871 conseiller général du canton du Thillot. Il le restera jusqu'à sa mort en 1893, tout comme ses fonctions de Président du Conseil Général qu'il exerce à partir de 1880. Jules Ferry devient ministre de l'Instruction Publique du 4 février 1879 au 23 septembre. Il  est nommé Président du Conseil du 23 septembre 1880 au 10 novembre 1881, il poursuit la mise en place des lois sur l'enseignement. De nouveau ministre de l'Instruction du 31 janvier au 29 juillet 1882,  il continue son œuvre scolaire et est à l’origine, notamment, de la loi relative à l'obligation et à la laïcité de l'enseignement (28 mars 1882) qui est une suite logique de celle portant sur l'obligation scolaire : c'est une obligation d'instruction et non de scolarisation. Il est de nouveau Président du Conseil du 21 février 1883 au 30 mars 1885, et ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts jusqu'au 20 novembre 1883. En hommage, le collège, les écoles et une rue de la commune portent aujourd'hui le nom de Jules Ferry.

1903
90 000 Francs : c’est le montant du devis reçu en mairie pour la construction d’un nouveau groupe scolaire, qui sera confié à l’entreprise de BTP Dominique Barella au Thillot.
Jean Heidmann  (18 mai 1923 - 3 juillet 2000)
Astronome français, né dans une maison aujourd’hui disparue de la place de la République. Ingénieur de l'École centrale, il est engagé en 1946 par Louis Leprince-Ringuet dans son laboratoire de physique de l'École polytechnique, pour un programme de recherche sur le rayonnement cosmique. Ill y obtient un doctorat en physique des particules. Conscient des possibilités que recèle la radioastronomie naissante, il rejoint l'Observatoire de Paris-Meudon. On lui doit la découverte d'une nouvelle famille d'objets, les galaxies à grumeaux. Au début des années 1980, il s'implique complètement dans la recherche d'une vie extraterrestre : il va dès lors se consacrer à la recherche de signaux émis par d'éventuelles civilisations extraterrestres, collaborant activement au programme S.E.T.I. (Search for Extraterrestrial Intelligence).

 
Pierre Maurice
Pierre Maurice né au Thillot dans la « Maison Babette » rue des Neufs Prés, est décédé le 11 janvier 2009. Ingénieur des Arts et Métiers, Pierre Maurice a assuré les fonctions de directeur de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz de 1967 à 1983. Chevalier de l’Ordre National du Mérite et titulaire des Palmes Académiques, il a été très investi dans l’associatif lié à la promotion des nouvelles technologies, il avait participé à la création de l’association Alphéa (piles à combustible).  Les 26 et 27 avril 1985, il est à l’origine de l'expérience du plus grand Pendule de Foucault du monde, dans une tour réfrigérante de la centrale nucléaire de Cattenom, permettant de mettre en évidence la rotation de la Terre. Cette manifestation a remporté un succès public considérable (25 000 personnes en 2 jours).
François Vannson
François Vannson est né le 20 octobre 1962 à Epinal. Son père, Marcel est chauffagiste, à la tête de l’entreprise Vannson au Thillot et sa mère, Odile Vannson née Boileau, directrice d’école au Ménil. Après avoir obtenu son bac à Béchamp (Lycée André Malraux de Remiremont), il intègre l’Ecole d’Optique de Lille. Il revient dans les Vosges en 1988 pour exercer sa profession. En 1989, le Président du Syndicat d’Initiative du Thillot et environs lui propose de prendre sa suite. Il accepte. Son dynamisme associatif est remarqué. En 1992, il est sollicité pour présenter sa candidature aux élections cantonales du Thillot et obtient son premier mandat. En 1993, son cousin « Coco » Spiller, député sortant décide de ne pas se représenter. François Vannson est alors candidat à sa succession et devient le 28 mars 1993, à l’âge de 30 ans l’un des 6 plus jeunes députés de France. En 1997, puis en 2002 et en 2007, il est réélu député. En 2015, suite au retrait de Christian Poncelet, François Vannson est élu à la présidence du Conseil Départemental.
Ludwig Ehrhart
Originaire du chemin de Couard, Ludwig Erhrart remporte en janvier 2008 à Ruhpolding (Allemagne) la médaille d'or de la poursuite en catégories jeunes.  C’est sa seconde récompense en deux jours après le bronze gagné lors du sprint.
Son palmares : 2012 : 1 victoire en IBU Cup (2e division internationale) ; 2011 : vice-champion du monde junior de poursuite et 3e du sprint ; 2010 : vice-champion du monde junior de relais ; 2009 : champion du monde jeune de l’individuelle et du relais, 2e de la poursuite ; 2008 : champion du monde jeune de poursuite et de l’individuelle, 3e du sprint.
Retourner au contenu | Retourner au menu