2022_09_21 Haute Moselle JSP - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Jeunes Sapeurs-Pompiers : alerte rouge !

(7 photos)
C’est un énorme cri d’alarme que Denis Fornezzo, l’adjudant-chef des sapeurs-pompiers, responsable des Jeunes Sapeurs-Pompiers, a poussé ce dernier samedi à l’occasion de l’assemblée générale de l’association. « Il faut un animateur pour quatre JSP afin de prendre en charge leur formation et donc la possibilité de renforcer les rangs des personnels opérationnels au terme de leur cursus » expliquait-il « Or, nous manquons tellement de formateurs que j’ai dû limiter le nombre de recrues et en envoyer trois vers Remiremont. Pour l’an prochain, ce sera recrutement zéro ! ».
Il enchainait, analysant de façon plus globale la situation « Nous entrons dans un cercle vicieux qui met en péril les effectifs des pompiers dans nos casernes ! Les formateurs, tous issus des rangs des pompiers volontaires sont déjà très sollicités : astreintes, formation pour eux-mêmes. Si on tire trop sur la corde, elle risque de casser et mettre en péril leur environnement familial en lien avec des absences trop fréquentes ».
Un point de vue sur une situation très compliquée largement partagé par Gilles Grosjean qui faisait remarquer « Les JSP, c’est le vivier du recrutement ». Dominique Peduzzi coiffait sa casquette de président du SDIS et étayait le constat « Plus de la moitié des sapeurs-pompiers volontaires des Vosges sont issus des JSP ». avant d’ajouter « C’est une vraie préoccupation et un réel enjeu dans les mois qui viennent ». La réflexion est en cours, et il faudra donc trouver des solutions pérennes afin de ne pas mettre en péril ces écoles et donc les casernes.
En attendant des réponses concrètes et nécessaires, Denis Fornezzo a dirigé l’ordre du jour de cette assemblée générale qui a débuté par un moment de recueillement à la mémoire des anciens aujourd’hui disparus. Désignant les 3 jeunes – l’un d’entre eux était absent – il témoignait « Nous sommes dans la dernière ligne droite et ils auront un stage à effectuer en juin pour boucler leur formation de trois années ». Une formation en profondeur qui s’est déroulée dans les différentes casernes du secteur afin de les familiariser avec les matériels disponibles dans chacun des centres.
Le temps pour Thomas Claudel de détailler les finances et Eddy Hernandez « Qui a suivi le parcours idéal du JSP devenu formateur » commentait son responsable – de développer le rapport d’activités : sortie de cohésion au Gamepark, cross départemental, challenge qualité, rassemblement à Ventron, concours de manœuvres des JSP, et Denis Fornezzo mobilisait les élus pour la remise des diplômes PCS1, ancien brevet de secourisme aux JSP présents : Cristal Valentin de Fresse/Mle, Ewan Vannier de Rupt/Mle et Quentin Jeanvoine de St Maurice/Mle. Le 4ème, Léo Guilbert de St Maurice/Mle le recevra plus tard.
Avant de passer au vin d’honneur, Dominique Peduzzi revenait sur le malaise concernant le recrutement « C’est une alchimie complexe, mais il faut cogiter pour trouver des solutions » tandis que Christophe Naegelen analysait « Le délitement est patent depuis le covid. C’est un travail de longue haleine qu’il faut mener ».
Problème des extincteurs
En marge de cette réunion, les soldats du feu ont tenu à faire remarquer que la caserne n’était pas l’endroit adapté pour déposer des extincteurs. Bachir Aïd précisait d’ailleurs : « Dans la mesure où ils sont vides, ils sont acceptés dans les déchetteries ».
Retourner au contenu