2022_09_08 Le Thillot CM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Un coup de pouce pour que le centre-ville se refasse une beauté
« Il ne s’agit pas de monter une usine à gaz, mais de donner un coup de pouce afin que des travaux soient entrepris pour embellir le centre-ville » : à l’occasion de la réunion du conseil municipal de ce lundi, Michel Mourot avançait la proposition que la commune mette la main au portefeuille afin de participer au financement de travaux de rénovation de façades et devantures de bâtiments. Le périmètre a été défini, qui concernera l’avenue de Verdun jusqu’au n°12 (Garage du Centre), rue Charles de Gaulle jusqu’au 44 (face à la trésorerie), rue Jules Ferry jusqu’au 16 (les Variétés) et rue de la Gare jusqu’à l’intersection avec la rue de la Paix. Deux demandes ont d’ores et déjà été reçues et une troisième est dans les tuyaux pour bénéficier de cette aide qui sera plafonnée à 20 000 €uros. L’étude des dossiers sera confiée à la commission municipale des travaux et de l’urbanisme qui pourra octroyer une aide allant de 10% à 30% du montant des travaux effectués (sur présentation de factures acquittées). Un taux modulable en relation avec l’impact des choix effectués en termes de couleurs et de mise en valeur du bâtiment. « Une aide qui ne sera nécessairement pas rétroactive » s’empressait d’ajouter le premier magistrat.
 
Tarifs : le conseil a validé les nouveaux tarifs des centres aérés pour l’année 2023 présentés par Brigitte Jeanpierre. La semaine passe ainsi de 60€ à 75€ selon le quotient familial en demi-pension. Dans la foulée, l’adjointe faisait adopter la grille tarifaire inchangée pour le périscolaire. Par contre, des modifications interviennent concernant le règlement de ces services, qui serrent la vis suite à des comportements litigieux de certains parents. Il est notamment question de sanctionner du paiement de deux heures le retrait des enfants après la fermeture du service, et de radiation pure et simple en cas de trois absences injustifiées ou de comportements incompatibles avec l’intérêt général. Michel Mourot citait « Des attitudes non acceptable de la part d’enfant lors des repas ou de non-respect envers le personnel ».

 
En bref
Soutien économique : le propriétaire du local en cours d’installation en vue de l’ouverture en octobre de « CD Bulles », la bouquinerie de Pierre Gauthier rue de la Gare (voir https://www.le-thillot.com/2022_07_07-le-thillot-cm.html) ayant revu le montant du loyer à la baisse, le conseil a également revu son aide économique.
Cotisations : les édiles ont validé le versement de 80€ pour l’ADAPEI 88 et son opération Brioches, 68€ à la Ligue de l’Enseignement ainsi qu’une somme de 4 562.46€ au Parc Naturel Régional. « Les décrets se multiplient qui obligent le Parc à embaucher du personnel et donc à rechercher des financements » précisait le maire « La Comcom a reçu un courrier pour une adhésion. Sur la base de 1.26€ multiplié par 15800 habitants, cela représente une belle somme ! ».
Cession : la commune va récupérer les 3 abris bus pour un montant de 1200 €.
Terrains : feu vert a été donné pour la vente à 0.20€/m2 d’une parcelle d’environ 2000 m2 à Benoit David à Vouagegoutte (au-dessus de la rue du Tacot) afin qu’il puisse protéger sa source. La même motivation a poussé Jean-Baptiste Jacquot à demander l’achat d’une parcelle d’environ 4000m2 située dans l’Ona (derrière la Vierge de la Libération) pour un montant cette fois de 0.30€/m2.
Personnel communal : Michel Mourot a présenté différentes modifications concernant le personnel communal, dont l’avancement de Sylvie Forciniti suite à la réussite de son examen de fin de formation à l’Association des Bibliothèques de France.
Budget : Isabelle Canonaco a présenté des décisions modificatives pour un montant global de 31 310 €, concernant pour l’essentiel des travaux supplémentaires au lotissement du Clos de Chaume et de toiture au local de l’Association Portugaise.
RPQS : comme chaque année, le conseil a détaillé les Rapport sur le Prix et la Qualité de Service de l’eau et l’assainissement. Eric Colle a ainsi mis l’accent sur les gros travaux réalisés, les autres gros travaux à venir, notamment afin de passer le réseau en séparatif pour de ne plus envoyer 1 million de m3 d’eau claire à la station d’épuration où les pompes consomment de grandes quantités d’énergie électrique. En relation avec la sécheresse, Michel Mourot détaillait : « A la Champagne la zone aquifère, constituée d’une ancienne moraine glaciaire, est énorme. Nous avons constaté que les 25 cm de niveau que nous perdions lors de cette période étaient reconstitués en 24 heures ». De son côté, Isabelle Canonaco émettait des craintes quant à une nouvelle augmentation probable des tarifs de l’Agence de l’Eau permettant d’accéder aux subventions.
 
Centre de Loisirs : la fin de la session estivale a été perturbée par la détection d’un cas de covid et l’obligation d’annuler la sortie prévue le lendemain. Quelques parents se sont manifesté sur l’air de « J’ai payé donc j’ai droit… ». Le conseil a donc décidé d’offrir une place de cinéma et un abonnement à la médiathèque pour chacun des 61 enfants concernés.
Subvention : une subvention exceptionnelle de 500€ a été allouée au club de karaté kyokushin afin de participer au financement de formations et d’achat de matériels.
Lilou : suite au décès tragique de la petite Lilou (voir https://www.le-thillot.com/2022_08_31-le-thillot-lilou.html), les édiles ont consenti la concession pour columbarium pour une durée de 22 ans au lieu de 15 ans pour le même tarif.
Toitures : il reste des sous dans l’enveloppe des subventions d’Etat (DETR). Deux dossiers vont être très rapidement déposés pour puiser des subsides sympathiques afin de refaire les toitures, intégrant l’isolation thermique, de la salle Jean-Paul Sac (montant estimé à 164 100€) et de la Maison des Associations (montant estimé à 187 500€).
 
SCoT : après que l’ancien préfet ait envisagé un Schéma de Cohérence territorial à l’échelle du massif, c’est-à-dire regroupant la Haute Moselle et St Dié, et devant la fronde des élus, le nouveau préfet s’aligne pour cette nouvelle couche du mille-feuilles administratif en validant la proposition de calquer le périmètre du futur SCoT à celui du PETR (Pays de Remiremont). Michel Mourot faisait part de ses inquiétudes concernant le PLU (Plan Local d’Urbanisme) et donc la maitrise foncière avant de s’exclamer « Au vu des objectifs, ça me fait doucement rigoler. On ne le verra pas avant 10 ou 15 ans ».
Tacot : les travaux sont en cours. La commune a reçu de belles subventions pour ce dossier qui approchent les 80% du montant total des travaux de cette piste cyclable.
 
Eclairage public : c’est dans l’air du temps et il est fort probable que la réglementation l’impose : une étude est en cours pour que l’éclairage public soit mis sur « off » la nuit. « Une économie substantielle de 48 000€ » précisait le maire.
Retourner au contenu