2022_09_03 Le Ménil CM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE MENIL
Incendie du 13 août : un sujet encore brûlant
Réuni ce dernier lundi, le conseil municipal a bien évidemment évoqué l’imposant feu de forêt qui s’est déclaré le 13 août dernier. Un sujet toujours d‘actualité puisque Jean-François Viry était encore sur place quelques heures avant la réunion du conseil, suite à une nouvelle intervention des pompiers motivée par une énième reprise, lot quasi-quotidien des lieux. Des bûcherons de l’ONF étaient également sur place qui, après négociations, ont abattu un imposant arbre victime de cette reprise.
Nathalie Montémont avait pour l’occasion ramené une clé USB sur laquelle avait été enregistrée une vidéo faite par drone juste après que l’incendie ait été maitrisé, détaillant les zones sinistrées et cette image improbable du chalet de la Flaconnière, juste en lisière de zones noircies (photo). Un point de vue qui a permis aux édiles de se rendre compte de l’étendue des dégâts… « 37 ha brûlés, dont 4 sur la commune du Thillot et quelques centaines de mètres carrés sur Ramonchamp » détaillait le premier magistrat qui a bien évidemment porté plainte contre X.
Yann Perrin, fort de son expérience, émettait des doutes quant à la reprise des arbres touchés par les flammes ou leur forte chaleur « Les résineux sont morts » affirmait-il « Quant aux feuillus, j’ai quelques doutes… ». Le maire annonçait également la venue prochaine d’un géologue afin d’estimer les dangers potentiels des terrains après l’incendie.
Après avoir attaqué l’ordre du jour, le sujet revenait sur le tapis à d’autres moments, notamment au moment où il était question du plan de relance ONF pour un montant qui, estimé et budgété à 23 600€ n’a enregistré qu’une seul offre en provenance de l’ONF pour un montant de 27 287€. Les édiles se sont mis d’accord pour un report de l’opération, avec possibilité de modifier la zone concernée, et voir s’il est possible et pertinent d’aider la nature sur les zones calcinées.
En fin de séance, interpellé par Cédric Canal, le maire annonçait qu’une cérémonie de remerciements à toutes les personnes qui ont donné un précieux coup de main pour lutter contre ce sinistre sera organisée à la Familiale. Romaric Antoine s’est proposé pour la mettre au point.

Transfert de compétence : les élus avaient à entériner l’étude des réseaux visant à préparer le transfert de compétence eau et assainissement à la comcom au 1er janvier 2026. Si la délibération a été prise à l’unanimité, le sujet n’a pas manqué de provoquer des remous, sur fond de méfiance, voie de défiance, vis-à-vis d’un pouvoir autoritaire sensible à la  pression de lobbys…
« Et si tout le monde disait non ? » interrogeait Cédric Canal, avant que Yann Perrin, suivi par d’autres conseillers, fasse part de ses craintes : « Aujourd’hui on transfère des compétences à la comcom. Et demain, si la loi oblige à transférer vers d’autres structures plus grosses, on va se retrouver avec un monstre impossible à gérer et une quasi obligation de passer par un prestataire qui fait partie de ces lobbys qui influencent au plus haut sommet ».
En bref
Parcelles boisées : Françoise Genet a mis en vente des parcelles boisées bordant des terrains communaux et a déjà enregistré deux acquéreurs potentiels. Ces terrains intéressent la commune. N’ayant pas été avertie par le notaire de cette vente, Jean-François Viry a envoyé un courrier recommandé afin de mettre en œuvre le droit de préférence dont bénéficie réglementairement la commune pour acquérir ces terrains dont l’enjeu est important puisque boisés « Une ressource essentielle ! » commentait le maire.
Echange de parcelles : suite à la demande de M et Mme Jacques Creusot d’effectuer un échange de parcelles et entérinée par le conseil lors d’une réunion précédente, la mairie a reçu une requête afin que les frais de géomètre et de notaire soient partagés. Estimant que cette demande pourrait créer un préalable risqué, les édiles ont majoritairement rejeté la demande.
Location de terrains : le conseil a donné son feu vert aux demandes de location de terrain de l’Auberge des Tilleuls pour y mettre leurs chevaux et Pascal Diemunsch pour la reprise des terrains actuellement exploités par Thierry Colle lorsqu’il prendra sa retraite prochainement.
Poste : Océane Didierlaurent, intervenante contractuelle sur les services d’entretien et périscolaires, va bénéficier d’un poste permanent à 26 heures par semaine.
Tracteur : Patrick Pilet faisait état des négociations actuelles pour l’achat du tracteur programmé dans le budget 2022 à hauteur de 150 000 €uros. « Il nous faut 20 000 €uros de plus à intégrer au budget 2023 pour cet achat » précisait-il, évoquant les hausses importantes qui touchent actuellement quasiment tous les secteurs. Un véhicule qui sera livré l’an prochain et qui ne pourra donc pas être mobilisé sur le déneigement du prochain hiver. En réponse au 2ème adjoint qui craint une insuffisance de moyen pour cet hiver, Cédric Canal interrogeait : « Ne serait-il pas possible de négocier le prêt d’un tracteur pour cet hiver ? ». A suivre…
Défibrillateur : l’appareil installé à la Familiale ayant plus de 10 ans, le conseil a donné son feu vert pour inscrire 1000 €uros pour le changer « Ou en louer un » proposait Gaëlle Petitjean. A suivre…
Emprunt : afin de réaliser les travaux de réfection du réseau d’eau programmés dans la Grand Rue sur une longueur de 1.3 km et permettant de résorber une fuite de quelque 35 m3 par jour, Jean-François Viry a recueilli l’avis favorable du conseil pour un emprunt à long terme d’un montant de 140 000 €uros qui complétera un prêt relais à hauteur de 440 000 €uros qui sera souscrit dans l’attente de la réception des subventions et du remboursement de la TVA.
Fresque : la façade nouvellement refaite de la mairie va faire l’objet d’un projet aux aspects artistiques et touristiques puisqu’une fresque illustrant divers lieux de la commune viendra mettre en valeur la cité et son patrimoine.
Arts méditatifs : Martine Grosjean proposait la mise à disposition gratuite d’une salle à une naturopathe qui souhaite mettre en place des ateliers méditatifs sur la base de la peinture. Demande acceptée, en contrepartie d’interventions dans les écoles, en coordination avec les enseignantes bien sûr !
Anglais : Nathalie Montémont annonçait la candidature d’une personne pour le poste d’intervenant en anglais dans les écoles, fruit d’une longue et très administrative démarche à l’échelon européen pour que ce projet linguistique voit le jour.
Retourner au contenu