2022_05_31 Le Thillot médiathèque Virginie - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Virginie, nouveau sourire à la médiathèque
Elle a officiellement pris ses fonctions le mardi 17 mai dernier. Embauchée à la médiathèque sur un poste à 80% en complément de celui de Florence, Virginie Pierson atteint ainsi un double objectif.
Le premier est de renouer avec ses premières amours, concentrées autour du livre.
De 2007 à 2010, elle est à Aix en Provence qu’elle quitte avec un DUT et une licence en poche, deux diplômes consacrés aux métiers du livre, qu’elle complète dans la foulée par un BTS en alternance de technicienne de fabrication de livres à Paris, effectuant la partie pratique au sein d’un éditeur spécialisé jeunesse et scolaire.
Elle enchaine dans la foulée avec plusieurs emplois auprès d’éditeurs prestigieux : Hachette, Belin ou encore Flammarion.
En 2019, lassée de la vie parisienne, elle décide de s’engager dans un nouveau cursus : la couture et plus précisément la modélisation de patrons, histoire de pouvoir se rapprocher de sa famille installée dans la banlieue nancéenne.
« La crise sanitaire est venue tout bousculer ! » confesse-t-elle sans aucun signe de contrariété « De plus, j’avais envie de donner vie à « Ma Madeleine de Proust » en m’installant dans les Vosges ».
Elle met la « période covid » à profit pour cogiter et l’idée lui vient à l’esprit : « Et si je trouvais un poste me permettant de revenir au livre et m’installer dans les Vosges ? ».
En développant l’idée, elle écarte dans un premier temps les médiathèques « Je n’ai pas le concours, je pensais donc que ce type de poste m’étais inaccessible » avoue-t-elle « Et puis, je me suis dit : pourquoi ne pas tenter quand même ! ». Ses recherches la conduisent à dénicher 3 postes, dont deux en CDI à Epinal et Gérardmer. « Celui du Thillot était l’offre idéale ! J’ai déposé ma candidature en personne à la médiathèque en mars, ce qui m’a permis de rencontrer Maryse et avoir un premier contact avec l’établissement ». Le 12  avril, Virginie est invitée à un entretien avec Maryse Mangin et Anouk Maurice. Rappelée la semaine suivante pour une rencontre avec Michel Mourot, sa candidature est confirmée. « J’avais pris les devants en recherchant un appartement » sourit-elle « Le déménagement s’est fait un peu sous pression, mais j’ai pu prendre mes fonctions le 17 mai dernier ».
Au menu : accueil, prêts, retours, rangement et puis l’encadrement des Grandes Pages qu’elle animera en duo le 11 juin prochain, chargée des achats de mangas ados et romans jeunesse, ainsi que poursuivre la constitution du fonds dédiés aux dyslexiques. « Je travaille aussi avec William, le stagiaire, à la rénovation de la médiathèque pour laquelle une enquête a été lancée sur internet (voir ICI). Il est important que l’établissement renforce son image de lieu de vie ». Et puis, Virginie a dans un coin de sa tête cette envie de proposer des « instants Zen ». A suivre…
Retourner au contenu