2022_05_25 Le Thillot Nuit de la Mine - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Nuit de la Mine : un cru exceptionnel

(29 photos)
Favorisé par une météo particulièrement favorable, le cru 2022 de la Nuit de la Mine a été tout simplement exceptionnel ! Tant par ses nombreuses animations que par l’affluence sur place. Ce sont ainsi plus de 700 personnes – « J’avais pronostiqué un plein succès à 600 personnes » se félicitait Sébastien George - qui se sont rendues sur  le site, provoquant d’ailleurs un engorgement en profondeur de places de stationnement pour les voitures…
Il n’empêche que cette fréquentation constitue une magnifique réponse à la sollicitation de l’équipe des Hautes Mynes et l’imposant groupe de bénévoles issus pour l’essentiel de nombreuses associations locales. Une belle récompense pour celles et ceux qui se sont impliqués en profondeur pour mettre au point cette fête et qui étaient encore sur le grill pour tout ranger, tout débarrasser…
Avant cela, le temps d’une inauguration officielle en bonne et due forme en présence de Christophe Naegelen et Michel Mourot, et le spectacle prenait possession des lieux, disséminé en nombreux endroits sur le site. Les forestaux, ces pionniers de la conquête humaine de la forêt vosgienne, des vieux métiers, rappelant les gestes de ceux qui, au XVIème siècle, savaient sculpter le métal rougeoyant après avoir séjourné dans la braise, ou encore avec ces artistes maîtres dans l’art de travailler le bois « à l’huile coude ».
Des maîtres ouvriers qui ont d’ailleurs permis, lors d’une édition précédente de reconstituer à l’ancienne cette pompe à bras que nombreux se sont plus à tester. Les couturières, mobilisées de longue date pour la confection des nombreux costumes, manipulaient sans relâche le fil et l’aiguille, malgré la fraîcheur de la nuit tombante. Des jeux, n’ayant rien d’électronique, ont attiré sans relâche des jeunes et moins jeunes qui ont pu tester leur adresse. Théâtre et musique ont complété cette soirée au cours de laquelle chacun avait possibilité de se restaurer – quelques fois après une longue attente, notamment aux crêpes où la file d’attente était parfois imposante, malgré les efforts de Bruno…Bien évidemment, la visite la superbe galerie « Rouge Montagne » était au menu de cette « Nuit de la Mine » et les groupes se sont succédé avec un gros rythme pour accéder à cette merveille au sein de laquelle il était encore question de théâtre et de musique. Et lorsque la nuit est tombée sur le site, le bois a pris feu sous de multiples formes en de nombreux lieux, baignant le site dans une atmosphère quasi-magique, tandis que « Fred » et son complice terminaient de porter le bronze à 1200° afin qu’il prenne l’état liquide et puisse être coulé dans un moule. Naissance d’une nouvelle œuvre du fondeur en guise de point d’orgue de cette soirée intense qui a conquis depuis quelques années sa place au calendrier des manifestations majeures en Haute Moselle.
Béatrice Pierrat fait son trou !
Béatrice Pierrat, accompagnée d’une délégation de son équipe de campagne qui, délaissant le temps d’une soirée son vélo avec lequel elle a décidé de mener sa campagne, s’est rendue sur le site des Hautes Mynes. Avant de creuser le tronc à la manière des menuisiers du XVIème siècle – une manière de faire son trou dans le secteur ? - la candidate de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale) qui a pris son temps pour écouter, échanger, discuter dans un climat serein, même si  les sensibilités rencontrées n’ont pas été totalement en osmose avec la sienne. L’un d’entre eux l’interrogeait : « Comment faut-il prononcer NUPES ? Faut-il prononcer le S de fin ou pas ? ». La candidate se marrait « Comme vous le souhaitez ! L’important est que ce S soit bien présent, témoin d’une volonté sociale ». Et de citer les choix permettant de rebooster le pouvoir d’achat, notamment par la revalorisation du SMIC à 1 500€, le droit de conserver le droit à la retraite à 60 ans avec revalorisation des pensions « Deux mesures phares intégrées dans notre feuille de route qui est on ne plus limpide » confiait-elle avant d’avouer cette envie de « Bousculer le paysage et permettre aux personnes qui s’en remettent à l’extrême droite par dépit de prendre conscience qu’il existe une autre voie pour changer le vie et protéger le climat que je représente, ainsi que tous les militants de la NUPES »
Verdict des urnes les 12 et 19 juin prochains…
Retourner au contenu