2022_05_20 Association Producteurs Vallée Haute Moselle - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Les producteurs locaux s’organisent
L’histoire a débuté sous les meilleurs auspices, à l’occasion des marchés nocturnes des producteurs locaux mis en œuvre par Florent et Angèle Pinot au Rucher de la Colline à Ferdrupt. Des rendez-vous hebdomadaires qui ont couvert la période estivale de l’année passée et qui ont rapidement obtenu les faveurs du public, venu en grand nombre à chaque opus et qui cherchaient à fédérer les exposants. « Lors de ces marchés, une solide amitié s’est construite qui nous a donné envie d’aller plus loin » confie Bruno Barbe qui, avec son épouse gère la ferme du Dahu-Barbu sur les hauteurs de Ramonchamp, et qui est aujourd’hui installé dans le fauteuil de président de la toute jeune « Association des Producteurs de la Vallée de la Haute Moselle » officialisée il y a un mois environ et née de l’envie de ces adeptes du « bien-manger » d’aller plus loin dans leur démarche. Un président épaulé par Sébastien Heitzler du GAEC du Bennevise de Rupt sur Moselle à la vice-présidence, Angèle Pinot du Rucher de la Colline de Ferdrupt à la trésorerie, avec Simon-Pierre Scherlen des « Petits Fruits » de Rupt sur Moselle comme trésorier-adjoint, Fanny Barbe gérant le secrétariat en compagnie de Stéphane Philippe des « Jardins du Mouton Noir » au Ménil. L’association compte encore dans ses rangs Aurélien Levain de la chèvrerie de la Moselle à Bussang et Pascal Tholmer de « Papy Mouton » de la ferme du Kerpont à Ferdrupt. « Une liste qui ne demande qu’à s’étoffer avec d’autres producteurs » s’empresse d’ajouter Bruno « Seules contraintes : être installé en Haute Moselle où les environs et avoir une production non industrielle ». Et le président d’ajouter «  D’ailleurs, la porte est également grande ouverte à des artisans qui correspondraient à ce cahier des charges ».
Des portes qui sont aussi ouvertes à des militants du « bien-manger » et autres valeurs de qualité des productions locales afin de donner un coup de main plus ou moins ponctuel à la mise en œuvre de manifestations, notamment lors des périodes de gros travaux comme les foins, car la nouvelle association fourmille d’idées. A commercer par la reconduction des marchés des producteurs avec repas au Rucher de la Colline en juillet et août prochain. Il est également question d’organiser d’autres marchés « A l’occasion d’animations spécifiques mettant en valeur l’activité de l’un de nos membres » détaille le président qui enchaine en évoquant des animations aux senteurs d’antan, comme la Fête des Foins, non pas par nostalgie, mais par cette envie de mettre en avant la qualité des produits d’une époque pas si lointaine en la conjuguant avec un spectacle devenu rare, fortement susceptible d’attirer le public local et touristique. « Une première expérience est d’ores et déjà dans les tuyaux passant par une collaboration avec la société des fêtes de Ramonchamp, avec laquelle nous préparons une marche gourmande » se réjouit-il « Nous sommes ouverts à toutes les propositions et idées qui nous permettront de mettre en œuvre des manifestations permettant de faire vivre la vallée, y compris sur le plan touristique ». Des rendez-vous au cours desquels il sera bien évidemment question de mettre en avant les produits des membres de l’association qui cogitent à la possibilité de se doter d’une cuisine mobile permettant de cuisiner en tous lieux et toutes circonstances.
Retourner au contenu