2022_05_18 Fresse 10 ans GP Motoculture - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
FRESSE SUR MOSELLE
GP Motoculture… dix ans de succès
(5 photos)
Ce week-end, c’était portes grandes ouvertes à « GP Motoculture… » pour célébrer dignement les 10 années de cette affaire créée par Philippe et Nadège Gérardin (voir https://www.le-thillot.com/2022_05_08-fresse-gp-motoculture.html) . En cette occasion, il était une nouvelle fois, et comme tous les jours, de consacrer une bonne heure afin de sortir et exposer sur le vaste parking quelques-unes des 200 machines de cette boutique – et autant en fin de journée pour tout ranger - devenue au fil du temps une sorte de temple des adeptes de la moto, du quad, de la voiture sans permis et autres engins de jardinage et culture. Un lieu-référence dont l’aura dépasse aujourd’hui largement les limites de la vallée de la Haute Moselle et attire une clientèle très largement régionale, voire internationale avec des adeptes venus d’outre-Rhin. D’ailleurs Philippe et Nadège n’hésitaient pas à adresser leurs profonds remerciements à celles et ceux qui, au fil des années, sont devenus de fidèles, voire des « accros » du magasin.
Une boite à dons
Quelques machines, scooter et motos, étaient dédiées aux essais afin de permettre à chacun de tester avec grand plaisir la vélocité de ces engins électriques, dont les batteries sont désormais pleinement adaptées à l’environnement montagnard.
En intérieur était exposé le monstre de « Mika » : une moto dédiée aux montées impossibles avec sa roue arrière hérissée de clous pour soutenir la motricité de la machine dans les pentes invraisemblables réservées à ces shows mécaniques.
C’était également pour Philippe l’occasion de présenter une nouveauté : un espace « Boite à dons » qui se veut une alternative plus que sympathique pour  offrir une seconde vie à toutes sortes d’objets plutôt que le balancer à la déchetterie. « Chacun peut y déposer librement des objets de toutes sortes en état de fonctionnement ou venir prendre possession de l’un d’entre eux, susceptible de lui être utile » confiait-il « C’est un service totalement gratuit et accessible à tous ».
Retourner au contenu