2022_04_28 Le Ménil CM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE MENIL
Conseil municipal : une première à la salle « officielle »
Pour la première fois depuis sa mise en place, le conseil municipal s’est réuni dans la salle « officielle » en mairie.
L’occasion de débattre et valider les points de l’ordre du jour, à commencer par une décision modificative du budget qui a permis de détailler la façon dont allait être répartie les dotations d’un montant de 45 800 € non prévues initialement, associés à d’autres réserves. Ce sont ainsi 5 200 € qui seront consacrés pour une partie de la voirie du chemin des Huttes, 2 500 € pour le changement de la porte de la salle Coquelicot, 40 000 € pour le chemin du Hallaire, travaux pour lesquels une demande de subvention sera déposée au Département et 4 000 € pour équiper la salle du conseil d’un écran.
En bref
Parcelles Chottel : comme convenu lors de la précédente réunion du conseil, les édiles ont validé l’achat des parcelles Chottel au Brûleux pour un montant de 6 354.40 € intégrant les 130 m3 de bois valorisés à hauteur de 27 €/m3.
Servitude : une demande a été faite à la mairie d’installer un poteau pour acheminer la fibre au 12 rue de la Chaume. Estimant cette implantation dangereuse, les édiles ont rejeté la demande. Yann Perrin, qui s’est opposé à l’installation « sauvage » de ce poteau sur sa propriété, reste ouvert à une demande en bonne et due forme pour accueillir ce poteau. Des installations qui ont également généré des déboires rue des Vieux Moulins où cette même société a été à l’origine d’une casse sur une conduite et de l’impossibilité d’ouverture d’un volet pour une maison proche…
Centre de loisirs : le conseil a validé l’embauche d’un troisième animateur BAFA en complément de deux autres postes déjà pourvus, afin d’encadrer la session de centre de loisirs de cet été. Ils seront renforcés par deux aide-animateurs. Face aux difficultés rencontrées pour ces embauches, et pas qu’au Ménil, le conseil a réévalué les indemnités de ces encadrants à hauteur de 65 €/jour pour les BAFA et 250 € pour la totalité de la session pour les aide-animateurs. De plus, les quatre séances de préparation seront indemnisées à hauteur de 25 € chacune.
Emplois saisonniers ; Jean-François Viry a présenté comme chaque année le projet d’embauche de deux jeunes – un en juillet et un autre en août – pour de menus travaux dans la commune. Audrey George demandait s’il n’était pas possible d’élargir cette proposition à un chantier plus ouvert aux jeunes et d’une durée plus courte. Le premier magistrat argumentait « Nous faisons déjà beaucoup d’effort en de la jeunesse. Financièrement ce serait lourd et poserait de plus des problèmes d’encadrement ».
Bail à ferme : François Choffel ayant projetté sa cessation d’activité en fin d’année, les terrains communaux qu’il exploitait vont être transférés à Sylvain Noël.
Tarifs CLSH : les élus ont validé une légère augmentation des tarifs du centre de loisirs estival "Pour prendre en compte l'inflation" précisait le maire, qui s’établissent à la journée à 15.80 € (21,00 € avec repas) pour les familles au quotient familial inférieur à 800 € et 17.90 € (24.00 € avec repas) pour les familles au quotient familial supérieur à 800 €. L’aide la commune pour les enfants de la cité a été fixée à 2.10 € par jour.
Tribunaux : en fin de séance, le premier magistrat faisait un point concernant la DSP (Délégation de Service Public) à la SAS Leduc. Le commentaire de Yann Perrin résume la situation, très complexe : « Un vrai sac de nouilles »… Jean-François Viry enchainait avec « l’incendie Marchal », un dossier lui aussi bien compliqué. « Après avoir reconnu sa responsabilité dans ce sinistre en première instance, il l’a rejetée en seconde instance » détaillait-il « Une conciliation était programmée récemment. Je m’y suis rendu, mais personne de l’autre côté. Même si la commune du Thillot s’est retirée, j’ai relancé l’assurance afin qu’elle reprenne la main sur ce dossier pour lequel le préjudice pour la commune est estimé à 23 000 € ».
Référents dossiers Comcom : « J’ai reçu le 6 avril une brave dame venue de la Comcom pour me parler de biodiversité »  confiait le maire avant de lâcher, un tantinet remonté « On a autre chose à f… avant ! J’aurais préféré un coup de main pour une expertise du bâti communal ». Un avis qui, de toutes évidences, n’était pas partagé unanimement autour de la table. Yann Perrin et François Choffel seront donc les référents de ce dossier « Atlas de biodiversité ». Toujours pour des dossiers Comcom, c’est Patrick Pilet qui suivra le dossier « habitat dégradé », Martine Grosjean le dossier CAF, Damien Houssaye le dossier « PCAET Plan Climat Air Energie Territorial » qui devrait faire l’objet d’une présentation détaillée à venir.
Dégradations : la Familiale et les chalets font l’objet de dégradations répétées : des tables sont découpées pour faire un feu, des fruitiers ont été coupés… Les élus se sentent impuissants.
Feu de St Jean : le premier magistrat constatait « Cette année, il ne faudra pas compter sur les conscrits pour organiser le feu de St Jean »
Retourner au contenu