2022_04_06 Ramonchamp CM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
RAMONCHAMP
Conseil municipal : Amandine Canal « au taf »
Pour le moins imposant ! Un écran tactile de belle dimension, intégrant l’unité centrale d’un ordinateur et le système de connexion en mode Wifi trônait en bonne place dans la salle du conseil municipal ce dernier vendredi à l’occasion de la réunion ayant pour objet de prendre connaissance des comptes de l’année passée et ceux prévisionnels de cet exercice 2022. Un outil de choix, financé dans le cadre du plan de relance, qui ira prochainement rejoindre l’école, puisque telle est sa destination finale. Un autre matériel du même type – aux dimensions encore plus imposantes - est prévu qui équipera la salle du conseil très prochainement.
Et puisque l’ordre du jour était consacré aux finances, c’est donc Amandine Canal qui « s’y est collé ».
Après avoir présenté les comptes de gestion et administratifs – le budget communal présentant un confortable excédent de 3 739 799.36 € - qui ont été validés, tout comme l’affectation des résultats, la « ministre des finances » s’est attaqué aux budgets primitifs. Les budgets lotissement prévoient ainsi la vente des 2 parcelles à la filature (il restera donc une dernière parcelle à vendre), ainsi de la dernière aux Grand Prés. Concernant la forêt, le budget, qui abondera le budget communal à hauteur de 63 488 € prévoit d’ores et déjà la vente de plaquettes ainsi que le bois pour le village séniors. Du côté des locaux commerciaux, une somme de 200 000 € est programmée pour l’isolation par l’extérieur de la Roche Jolie avec une subvention attendue de l’Etat de 98 000 €. Le budget assainissement anticipe le branchement du village séniors au sein d’une ligne budgétaire programmée à hauteur de 226 811.87 €.
Le « gros morceau » reste bien évidemment le budget communal qui s’équilibre à 5 636 138.96 € en fonctionnement et 5 489 888.46 € en investissement. Abondée à hauteur de 2 908 983.80 € par la section de fonctionnement, la liste des investissements programmés est longue, très longue, allant du remplacement d’un tracteur et l’achat d’un véhicule électrique à l’aménagement d’un sentier pédagogique en passant par les travaux à la mairie (qui vont pouvoir débuter, Mme Faivre ayant trouvé un logement à sa convenance à St Maurice), la mise en place de la borne de rechargement électrique vers le parking AFN, la réfection de la toiture du local des pompes et du préau de l’école, des travaux de mise aux normes de la cantine, l’achat et l‘installation de panneaux photovoltaïques pour le village séniors, le remplacement de la chaudière du stade pour y mettre une installation bois – une option que Christian Louis ne se privait pas de demander pour la Roche Jolie ! -, le programme de voirie… « Tout ne se fera pas en 2022, mais les programmes seront déjà engagés » commentaire André Demange. Une place très importante est consacrée au village séniors qui, comme convenu lors d’une précédente réunion des édiles, sera financé par un emprunt d’un montant de 1.5 million d’Euros pour profiter des taux d’emprunts actuellement très faibles.
Et pour financer en partie ces budgets, le produit fiscal attendu se monte à 528 432 €, tout en conservant des taux d’imposition inchangés… pour la commune, car les dispositions prises au niveau national seront à l’origine d’une hausse.
En bref
Chasse : le bail a été renouvelé pour un montant de 1 300 € par an, contre 1 250 € les six dernières années.
Borne de recharge : elle sera posée cette semaine. Le coût du contrat d’entretien se monte à 719.71 € par an et la commune a perçu une subvention de 4 400 €. Elle sera équipée de 2 prises qui pourront se partager les 36 KW de puissance. Le coût de recharge sera testé à hauteur de 0.025 € par KW et par heure, payable par carte bancaire, tarif qui pourra être revu en fonction des statistiques constatées.
Stade : les travaux devraient débuter fin mai ou début juin.
Gendarmerie : une opération « Territoires Propres » a récemment été menée sur 3 sites de stockage de véhicules en plein air, dont une dans la commune. Au terme de cette opération, ce sont 200 épaves non dépolluées qui ont été recensées, donnant lieu à 10 contraventions.
Retourner au contenu