2022_04_03 Collège Théâtre - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Quand Shakespeare s’invite au collège Jules Ferry

(4 photos)
C’est à « du gros » que s’attaquent les élèves de trois classes de 3ème du collège Jules Ferry du Thillot. Trois classes dont les professeurs de français ont répondu favorablement à la sollicitation émise par le Théâtre du Peuple, en l’occurrence travailler sur des textes extraits d’Hamlet, la célèbre pièce de William Shakespeare. « Un texte ultra compliqué » de l’avis même de Julien Gaillard, intervenant au théâtre bussenet qui explique ce choix afin de faire le lien avec la pièce qui sera au menu du Théâtre du Peuple l’été prochain ».
Durant la première séquence de deux journées, les collégiens ont ainsi pu mettre le nez dans ces extraits afin de les présenter en trios à leurs camarades de classe. Une performance certes très intimidante, mais que les jeunes théâtreux ont affronté avec courage et talent, écoutant avec attention les multiples conseils de leur animateur : travail de la voix dont la puissance doit prendre en compte l’éloignement du public, gestion du grand espace scénique qu’offre la salle Anne-Marie Gelinotte.
Il insistait également sur le fait de ne pas garder le nez dans le texte en s’aidant du pouce pour marquer l’endroit où la lecture a fait une pause afin de diriger le regard vers le public et puis cette notion importante, voire indispensable pour communier avec les spectateurs : conserver autant que possible la musicalité du texte. « Lorsque j’étais plus jeune, j’écoutais les Beatles sans forcément comprendre toutes la paroles » confiait-il « Et pourtant l’émotion était bien présente. Le but premier du théâtre est de susciter l’émotion ». Evoquant les thèmes développés par le célèbre auteur anglais, il confiait encore « Il parle d’injustice, de mort, de combat… Des thèmes intemporels. Avec un seul « To be or not to be » vous pouvez-faire pleurer une salle entière ! ».
Une expérience d’une extrême richesse qui se poursuivra lors de prochaines séquences et qui ne manqueront pas d’enrichir les comédiens débutants qui ont d’ores et déjà fait preuve de ce que le « pro » qualifiait de « Belle énergie ! ».
Retourner au contenu