2022_02_26 Comcom DOB - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
HAUTE MOSELLE
Comcom : le gros « taf » d’Isabelle Canonaco pour le DOB
Le DOB pour Débat d’Orientation Budgétaire est une obligation réglementaire pour toute commune et regroupement de commune de plus de 3500 habitants. Il est question d’évoquer les paramètres essentiels qui président à l’élaboration du budget à venir.
Ce DOB figurait en « plat de résistance » de la réunion de ce mardi à la salle des fêtes de Fresse sur Moselle. Isabelle Canonaco, première vice-présidente et responsable des cordons de la bourse,  s’est donc collée à l’exercice, avec un talent à la hauteur du travail effectué en amont. « Malgré un contexte peu favorable, puisque depuis septembre, nous avons des soucis de personnel au service comptabilité » déplorait Dominique Peduzzi.
Diaporama à l’appui, Isabelle Canonaco s’est dans un premier temps, attachée à détailler l’environnement global au niveau national fait d’un endettement record de la France atteignant 115.3% du PIB, soit la somme qui donne le tournis de 2 834.3 milliards d’Euros !, d’une inflation à 2.9%, d’un chômage que les chiffres officiels voudraient bons, mais qui laissent de côté bon nombre de précaires,  d’une taxe d’habitation qui aurait dû être compensée à l’Euro mais qui est à l’origine d’une perte de 100 000 € puisque le paiement s’est fait sur les bases de 2017,  l’automatisation du FCTVA qui génère des erreurs, le tout accompagné d’un grand flou concernant certaines règles abordées dans la Loi de Finances mais qui ne permettent aucune visibilité. Un environnement loin d’être serein qui est de plus plombé par des modifications de règles en lien avec le changement de trésorier au Thillot… « Pas facile de monter ce budget 2022 ! » avouait le président Peduzzi.
La vice-présidente s’employait à détailler quelques chiffres-clé concernant le territoire de la Comcom avant de passer au crible les chiffres qui devraient prochainement être intégrés au compte administratif. Ainsi, les charges à caractère général se montent à 1 399 343.83 €, soit une hausse de 264 441.03 € par rapport à l’an dernier qu’Isabelle Canonaco expliquait : travaux sur les berges de la Moselle qui seront financés en partie par les subvention et la taxe Gemapi, prime d’assurance et facture de carburant en hausse, augmentation de la facture Evodia pour le traitement des déchets, entretien du matériel de gestion des déchets, mise en eau de la piscine du Thillot et assurance dommages pour cette piscine.
Premiers éléments des budgets 2022
Les charges de gestion courante sont, elles aussi en augmentation, en lien avec la subvention à la piscine, la contribution au Pays de Remiremont (PETR), le programme Habiter mieux, les aides économiques et la subvention versée à l’Office de Tourisme. L’ensemble des dépenses réelles enregistre une hausse de 515 708.08 €, soit environ 15% par rapport à celles de 2020.
Côté recettes, elles s’établissent à 4 234 362.11 €, soit environ 3.5% de hausse par rapport à 2020 et devaient participer à générer un solde global de 924 208.25€.
Le remboursement de 2 589 993 € de l’emprunt de la piscine de Chaume va avoir un impact fort sur l’état de la dette qui va ainsi passer de 3 436 422 € à 6 429 559 €, sans pour autant devenir trop lourde. « L’encours de la dette par habitant est de 225€ » précisait-elle « Un chiffre à comparer avec celui d’autres EPCI qui oscille entre 291 et 882€ ».
Pour l’année 2022, la « ministre des finances » passait en revue les projections à prendre en compte pour les budgets.
Figurent ainsi dans la liste 67 000 € d’achats (déjà intégrés au budget initial) et l’embauche d’un nouveau maître-nageur pour la piscine,  l’achat de nouveaux conteneurs à déchets, la prise en compte des nouvelles donnes et contraintes pour la gestion des déchets, achat d’un nouveau logiciel déchets,  travaux d’enrochement et de installation de vannes à la déchetterie de Rupt/Mle, travaux de réfection de toitures au Thillot et à Ferdrupt (reporté de 2021), des prévisions d’augmentation de 40% pour l’électricité et de 95% pour le gaz !!! « Voire même plus en prenant en compte la situation en Ukraine » commentait le président, sans compter les carburants, les premières actions dans le cadre du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial), la contribution à la mise en place du Syndicat Mixte Moselle Amont,  les travaux suite à l’enfoncement des bâtiments de la Comcom à Fresse.
Autant d'éléments qui serviront de base à la présentation des budgets 2022 à venir lors d'une prochaine réunion du conseil communautaire.
à suivre...
Retourner au contenu