2022_01_23 Cuisine C2HVM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
BUSSANG – LE THILLOT
C2HVM : des virtuoses aux pianos
Au C2HVM, les pianos sont sollicités tous les jours par des équipes virtuoses afin de composer des partitions qui, si elles ne flattent pas les oreilles, savent particulièrement bien titiller les papilles gustatives. Pour en finir avec cette analogie musicale, on dira simplement que ces équipes sont dirigées par un chef d’orchestre qui déploie en permanence des exigences de qualité à tous les niveaux. Chantal Pierrel, puisque c’est elle qui dirige les partitions dans les deux établissements du Thillot et de Bussang, a pour elle une belle expérience qui a débuté en 1983 et qu’elle met au service de la collectivité. Franchissant tous les paliers, elle est aujourd’hui en charge de l’organisation des services qui, au quotidien, préparent et distribuent quelques 215 repas : 180 au Thillot en intégrant « Les Tilleuls » et 135 à Bussang. « Nous en avons servis jusqu’à 350 à un moment ! » précise-t-elle. Le tout multiplié par trois : petit déjeuner, déjeuner, dîner : le « taf » ne manque pas.
Au Thillot, l’équipe compte 6 personnes à temps plein et une à 80%, et à Bussang elle est composée de 5 temps plein et un poste à 80%. Dans l’établissement thillotin, « Ludo », sourd et muet, fait partie de l’équipe depuis trente-trois ans. « Il aurait dû recevoir sa médaille des 30 ans il y a quelques jours, mais avec la crise sanitaire, cette remise est reportée » précise Chantal qui n’hésite pas à encenser « Ludo », comme tous les membres de ses équipes : « Ce sont tous des équipiers compétents, volontaires et dynamiques, tant au Thillot qu’à Bussang. Des collègues sur lesquels je peux compter » témoigne-t-elle avec conviction et enthousiasme. A Bussang, Christophe est malentendant et totalise plus de 20 années de service cumulées entre les deux établissements. « Pour chacun d’entre eux, je n’ai aucun souci de communication » explique-t-elle « Ils connaissent leur boulot. Au besoin, je retire mon masque quelques secondes, en ce moment après avoir pris de la distance bien sûr, le temps de leur donner quelques instructions qu’ils comprennent par lecture labiale ».
Le souci de la fête
Des instructions que la cheffe de cuisine met systématiquement au service de la qualité. Qualité des repas bien évidemment – et le C2HVM bénéficie à ce niveau d’une réputation enviable – mais aussi des conditions de travail qu’elle cherche en permanence à améliorer, n’hésitant jamais à aller solliciter Moussa Filali, son directeur, pour lui faire apprécier l’intérêt que peut présenter un nouvel investissement. Un directeur qui se veut en permanence à l’écoute, dans la mesure où les finances permettent ces nouveaux achats. « Nous allons prochainement recevoir une sauteuse automatique capable de faire des préparations pour 300 repas » détaille Chantal tout sourire « Nous prévoyons une formation pour utiliser ce nouvel outil programmable afin d’en exploiter toutes les possibilités ».
La cheffe de cuisine a de plus le souci de la fête, n’hésitant pas à proposer des crêpes à la Chandeleur, des beignets au moment de Carnaval, des boites de chocolats, accompagnés de menu très améliorés au moment des fêtes de fin d’année ou à Pâques, ou encore des menus barbecue. « Des repas qui se passent bien évidemment à l’extérieur et qui sont très appréciés » commente-elle. Des menus qui sont préparés méticuleusement en relation avec Aurélie, la diététicienne qui a récemment intégré l’établissement, et pour lesquels Chantal penche, autant que possible vers les produits locaux de qualité et même, quand cela est compatible avec les contraintes qu’elle doit respecter avec rigueur, bénéficiant du label « Bio ».
Et si le contenu de l’assiette est une préoccupation permanente, Chantal veille également à proposer un cadre de repas qui soit aussi avenant que possible. C’est ainsi qu’elle a proposé la réfection de la salle à manger -  murs, sols et mobilier - à Moussa Filali qui a validé la requête. Une rénovation qui est programmée cette année.
Retourner au contenu