2021_06_09 Le Thillot CM2 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT
Conseil municipal : alerte sur les transports scolaires
En point 6 de l’ordre du jour du conseil municipal de samedi dernier, le conseil avait à se prononcer sur le transfert de compétence mobilité de la Région Grand-Est à la Comcom. « Un sujet qui fait débat et dont on reparlera » commentait Michel Mourot, émettant des inquiétudes quant à l’impact des suppressions de certaines rotations de bus scolaires et la suppression de certains points d’arrêt dans la vallée de la Haute Moselle. « Il en résulte des risques de sécurité pour les lycéens le long de la RN66 » précise la délibération adoptée à l’unanimité. Une réunion s’est récemment tenue à Rupt sur Moselle, au cours de laquelle David Valence, vice-président de la Région a présenté le projet concernant l’évolution de ce service relevant de la compétence régionale au cours de laquelle Michel Mourot et Brigitte Jeanpierre en ont profité pour attirer l’attention du vice-président régional. « Marie-Noëlle Gigant lançait les débats « Ils ne savent pas ce que c’est la RN66 ! » s’exclamait-elle, avant que le premier magistrat enfonce le clou : « C’est aberrant et inquiétant car il semblerait que le Département parte dans la même direction pour ce qui concerne le transport des collégiens ». Le feu vert donné par le conseil, à la suite de celui octroyé au niveau de la Comcom va permettre de continuer à mettre en place la Navette des Neiges, de créer des transports spécifiques si besoin ou même des aires de covoiturages, actions qui seraient interdites si la décision n’était pas prise.
 
En bref
Cotisations : 4 522.41 pour le Parc des ballons « On y reste même si cela pose quelques problèmes, concernant notamment l’extension de la zone Natura 2000 » confiait Michel Mourot. Une somme de 294.19 € va également permettre le renouvellement de l’adhésion au CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement. Enfin, un montant de 498€ a été voté afin de payer la cotisation à l’association des communes forestières des Vosges. « Ce sont de petits sommes, mais si on le cumule, ça commence à faire des montants importants ! » faisait remarquer « Miguel » Petitjean.
Bornes de recharges électriques : les édiles ont accepté le transfert de la compétence des infrastructures de recharge pour véhicules électriques. Les 2 bornes actuellement installées sont privées, mais il est envisagé d’en installer une au nouveau parking de la rue Charles de Gaulle et une seconde dans le cadre du réaménagement du quartier de la gare. Ce transfert de compétence prévoit que le syndicat départemental d’électricité des Vosges prenne l’investissement en charge et perçoive les frais d’exploitation et de maintenance à hauteur de 1800 € par an.
Crèche : une subvention de 147 500 € a été votée pour équilibrer le budget de la crèche.
Créances éteintes : comme chaque année, le conseil a validé – sans avoir vraiment le choix – des créances éteintes, à savoir des factures que le percepteur ne parvient pas à se faire payer après avoir usé de tous ses moyens. Ces créances concernent une somme voisine de 5000 €, répartis à hauteur de quelques 3000 € pour l’assainissement et 2000 € pour l’eau.
Voirie : le marché pluriannuel 2021-2023 a été attribué pour un montant de 655 910.30 €. « Une belle surprise puisque la commission d’appel d’offre a constaté une proposition très sensiblement inférieure au montant estimé initialement.
Parcelles boisées : la commune va devenir propriétaire des 78a 46ca situés au « Pré Felix » et au « Pré Pinguant » de l’indivision Valdenaire pour un montant de 5600 €. Des terrains situés à proximité de l’entrée de l’ancien tunnel du Tacot, mais contraints par un périmètre de protection rapproché pour les eaux captées dans le tunnel et approvisionnant les communes franc-comtoises de l’autre côté du col des Croix. La délibération suivante concernait 12 376 m2 de parcelles boisées appartenant à Françoise Germain, Edith Sailley et Nicole Ollagnon, les trois sœurs de la succession Sailley. Des terrains qui seront prochainement propriété de la commune pour une somme de 5500 €, très proches du site des Hautes Mynes et sur lesquelles l’équipe de Francis Pierre a trouvé des vestiges très intéressants qui vont donc pouvoir être préservés et, suite aux prochaines fouilles, remises au jour.

Chemin de la Comté : les élus ont validé le déclassement d’une partie de ce chemin, celle-ci ne présentant plus d’utilité.
Emploi social : le conseil a suivi Michel Mourot qui a proposé la création d’un poste aux services techniques permettant l’intégration professionnelle d’un jeune confié par l’association AGACI, ayant de belles compétences et ayant connu des difficultés. De même, il a proposé et obtenu la création de deux postes en accompagnement dont l’un sera occupé par un jeune ayant eu des déboires avec la justice et qui donne pleinement satisfaction dans le cadre de ses heures de travail d’intérêt général.
CNAS : contre l’avis des représentants du personnel qui, par deux fois, a rejeté la proposition, Michel Mourot a reçu le feu vert du conseil pour adhérer au Centre National d’Action Sociale. « Le décision finale reste du ressort de l’employeur » précisait-il « De nombreuses communes, ainsi que la Comcom, ont déjà opté pour cette adhésion qui donne pleinement satisfaction ».
Terrasses : la gratuité des terrasses pour les cafés et restaurants a été renouvelée.
Ménage COVID : la commune étant à nouveau autorisée à loueur des salles, mais en respectant un protocole lourd en nettoyage, il a été décidé de créer un forfait ménage d’un montant de 52€ correspondant à deux heures de ménage spécifique.
Retourner au contenu