UMT concert de printemps 2017 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Mars
CONCERT

Quand l’UMT fait le printemps

L’Union Musicale a offert son concert de printemps samedi 18 mars avec, en prime, la participation active et humoristique du « Old School Orchestra » de Gérardmer. Un superbe moment partagé avec le public.

Même si la pluie a largement troublé la journée de samedi, et probablement découragé un certain nombre de personnes pour honorer l’invitation de l’UMT, l’ambiance de ce concert de printemps a largement réchauffé l’ambiance et les cœurs.
En première  partie de soirée, les musiciens du « Old School Orchestra », en tenues « hippies » des années 70 s’en sont donné à cœur joie pour régaler le public de pièces très rythmées. Rock, soul, disco, pop ont été passés en revue au travers de reprises de morceaux de répertoire quasi-universels. De Quincy Jones au Bee Gees, en passant par Mickael Jackson, Steve Wonder, Queen ou encore Deep Purple, la formation géromoise a démontré une forme éblouissante et une maîtrise technique de premier ordre sous la houlette de Ludo, maniant parfaitement la baguette du chef dans une main et la trompette dans l’autre.
Le temps d’une pause et l’UMT (renforcée par quelques membres de la Ramoncenaise Musicale et de l’Harmonie Bussang-St Maurice) prenait possession de la scène sous la direction d’un Régis Grosjean retrouvé, maniant tout aussi bien la baguette, son tuba que l’humour. Au menu de la formation thillotine, une reprise de quelques pièces présentées lors du concert de la Ste Cécile (voir l’article), auxquelles se sont ajoutées quelques nouveautés, comme « Je ne regrette rien » d’Edith Piaf, dont l’interprétation dirigée par Yann Noyé a été grandement applaudie par le public. On notera le superbe solo de saxophone offert par le président Didier Jacquot à l’occasion de l’interprétation de « Elle a fait un bébé toute seule » de Jean-Jacques Goldmann.
Pour clore cette superbe soirée, il restait aux 2 formations à se regrouper sur scène pour  interpréter deux morceaux : « Rock you like a hurricane » du groupe Scorpion et « Spirit stallion of the cimarron » d’Hans Zimmer. Deux pièces que les 2 orchestres n’ont répétées que 2 fois avant le début de cette soirée. « Pas de problème » confiait amusé Régis Grosjean « Nous parlons le même langage ! ».
Retourner au contenu | Retourner au menu