Piscine réponse Michel Mourot - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Février
 
Sans vouloir ouvrir un débat sur les responsabilités du dysfonctionnement de la piscine, le maire du Thillot a fait part au président de la CCBHV de son désappointement sur les accusations portées sur la qualité de l’eau du Thillot.
Certes la gestion des équipements de traitement de l'eau et de l'air d'une piscine sont très complexes.  Celle du Thillot est accentuée par l'âge de la piscine, elle date de 1974. Le président de la CCBHV lors de réunions publiques et lors de réunions de bureau a rendu compte de la complexité du dossier. Une expertise a eu lieu il y a quelques semaines. Plus d'une dizaine de suggestions a été présentée. Des travaux sont en cours réglant des problèmes qui, pour certains, sont présents depuis de nombreuses années. La piscine fonctionnera avec le PH de la Ville du Thillot sans problème. Nous travaillons avec le Président en confiance et en concertation".
Problèmes à la piscine : la réponse de Michel Mourot

Le Maire du Thillot souhaite exercer son droit de réponse suite à l'article consacré aux problèmes rencontrés à la piscine intercommunale de Chaume.
Voiçi sa réponse, en intégralité.

 
"L’eau de la commune du Thillot est citée comme responsable du dysfonctionnement de la piscine depuis décembre 2016.
 
Dans l’interview diffusée sur le site « le-thillot.com », il est précisé : « en premier lieu la commune du Thillot a modifié le PH de l’eau livrée à la piscine ».

 
La commune du Thillot, dans le cadre de l’entretien de la station de pompage de la Champagne a remplacé un chloromètre défaillant par un nouvel appareil dosant automatiquement la densité de chlore à injecter, il en de même pour les filtres de neutralite qui ont été remis à neuf.  
 
Ces deux appareillages permettent de réguler le PH de l’eau en fonction de la qualité de l’eau pompée dans la nappe aquifère, l’eau ainsi traitée est moins agressive, elle est dans les normes de potabilité, avec un PH de départ station à 8.5, l’eau est plus douce.
 
La perte de charge de traitement dans les 45 KM de conduites amène à un PH de 7.5 à 7.7 selon la distance parcourue par l’eau traitée.
 
Dans le cas de la piscine, le PH de l’eau livrée est de 8.2 alors qu’il était de 7.5, la proximité de la piscine par rapport à la station de pompage explique ce bon niveau de potabilité.
Retourner au contenu | Retourner au menu