Piscine cure de jouvence - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Avril
 
COMCOM

 
La cure de jouvence de la piscine de Chaume se prépare

 
Si le projet n’est pas encore définitivement arrêté, les grandes lignes de la cure de jouvence de la piscine intercommunale de Chaume sont bien arrêtées. Visite guidée.
Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Inaugurée en 1973 (voir la page histoire de la piscine), le bassin de Chaume a, dans un premier temps, perdu de sa superbe avec son toit coulissant permettant initialement au bassin et donc aux nageurs de pratiquer l’activité nautique directement sous les rayons du soleil, et qui est resté bloqué en position fermée, la faute à un vieillissement du système d’ouverture et un coût jugé à l’époque trop exorbitant pour que soit envisagée sa réparation.
La ComCom (Communauté de Commune des Ballons des Hautes Vosges) a donc décidé de faire subir une cure de jouvence à cet équipement qui relève désormais de sa compétence, histoire notamment d’améliorer son image auprès de public et d’en  « booster » la fréquentation. Et le projet, même s’il n’est pas encore définitif, est particulièrement séduisant.

Si le bâtiment actuel a une superficie au sol de 950m2, le projet prévoit une extension pour passer à 1550m2. En partant de l’entrée où sera aménagée en extérieur une place de stationnement pour les personnes à mobilité réduite (PMR) , le hall d’accueil permettra de se rendre, en se dirigeant sur la droite, vers des vestiaires totalement repensés et transformés, intégrant notamment l’accès aux PMR,4 vestiaires groupes, et bien sûr cabines, toilettes, douches et casiers. A gauche à partir de l’entrée, se trouvera une première grande nouveauté : l’espace soins et bien-être, intégrant deux saunas, un hammam, une douche sensorielle, une salle de soins  massages et un solarium.
A la sortie des vestiaires, via un pédiluve, s’ouvrira l’espace connu du bassin actuel, qui sera prolongé d’une autre grande nouveauté : les toboggans et pataugeoires.  Deux pataugeoires figurent  ainsi  sur les plans, agrémentés de jeux d’eau. D’une profondeur allant de 20 à 30 cm, ils permettront aux enfants de s’ébattre en toute quiétude. Côté toboggans, la grande attraction sera ce long tube, pour lequel l’accès se fera via un escalier, qui passera en extérieur de bâtiment avant de revenir à l’intérieur et finir dans un bassin de réception. Pour les plus petits, ou les moins téméraires, un toboggan plus classique sera disponible avec 2 couloirs (et non 3 comme figurant sur le plan).

Les installations techniques, intégrant notamment deux  bacs tampons et les pompes destinées à acheminer l’eau vers le sommet des toboggans, seront enfouies sous la nouvelle extension. A l’extérieur, l’ancienne pataugeoire va disparaître pour laisser place à une plaine sèche qui sera néanmoins agrémentée de jeux d’eau. Quant aux maîtres-nageurs, une cabine surélevée sera installée entre le grand bassin et les pataugeoires, permettant une surveillance globale des nageurs.

Les travaux, dont le montant global est estimé aux environs de 2.6 millions d’Euros devraient débuter à la fin de l’année et se poursuivre sur la quasi-totalité de l’année 2018, avec le souci de faire en sorte que la piscine reste ouverte au public au maximum. Rappelons que le projet, s’il est désormais bien défini dans ses grandes lignes est encore susceptible de modifications.
Retourner au contenu | Retourner au menu