L'incendie de 1834 - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

Histoire
 

L’incendie de 1834

Dans la nuit du 7 au 8 juillet 1834, le centre du hameau est victime d’un violent incendie qui se propage par les toits en bois et détruit 42 maisons, sans faire de victime. Deux jours plus tard, un nouvel incendie détruit 2 autres maisons. Paradoxalement, cette catastrophe va devenir un atout de poids pour l’indépendance du Thillot. En effet, lors de la reconstruction,  la RN66, alors appelée Route Royale, est élargie et les habitations méticuleusement alignées. Le pont sur Moselle, qui donne des signes de faiblesse est également reconstruit. Cette nouvelle donne urbaine, associée à une population importante et une  situation géographique avantageuse, sera un argument de poids dans la décision de satisfaire les velléités d’indépendance du Thillot et de lui confier le statut de chef-lieu de canton.

Sur l'extrait du plan cadastral de 1824 ci-contre (qu'il est possible d'agrandir et dans lequel il est possible de naviguer), les zones touchées sont en rouge.

1906 : le premier coup de pioche est donné pour la construction du nouvel Hôtel des Postes
Retourner au contenu | Retourner au menu