Comcom mars 2017 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Mars
INTERCOMMUNALITÉ

Rencontre avec le Président de la « Comcom »

Les gros chantiers ne manquent pas à la Communauté de Communes des Ballons des Hautes Vosges. Tour d’horizon des principaux avec le Président Dominique Peduzzi.
 
Déchetterie
La déchetterie de Fresse sur Moselle a été mise en service au moment où le SIVEIC a quitté le secteur de la gare du Thillot. Cela fait maintenant une bonne dizaine d’années. « Depuis cette ouverture, la déchetterie a multiplié par deux le volume de collecte et par trois sa fréquentation » détaille le Président. De plus, durant cette décennie, les normes n’ont pas manqué d’évoluer et il est devenu nécessaire de faire des travaux. « Tant pour la mise aux normes que pour l’amélioration de l’accueil du public, notamment en matière de circulation des véhicules dans l’enceinte de la déchetterie, et l’amélioration des conditions de travail du personnel » précise Dominique Peduzzi. C’est ainsi que la déchetterie de Fresse devrait fermer ses portes pendant une durée estimée de 3 à 4 mois afin de réaliser ces travaux. L’échéance n’est pas encore arrêtée de façon définitive, mais fera l’objet d’une information à destination du public afin, notamment de permettre l’anticipation de l’évacuation de certains déchets. Car durant cette fermeture, ce sera à la déchetterie de Rupt sur Moselle d’assurer le relais, avec la contrainte forte que ce lieu ne bénéficie pas des mêmes agréments que celle de Fresse. Par voie de conséquences, certains déchets ne pourront donc pas être réceptionnés à Rupt.
Plan paysage
Fruit d’un travail qui s’est étalé sur 18 mois, en relation avec les services de l’Etat et du Département, le Plan Paysage a été récemment adopté par le conseil communautaire. Il précise les lignes directrices – non contraignantes – de la quasi-totalité des aménagements sur le territoire des 8 communes du canton, en tenant compte de très nombreux aspects : urbanisme, histoire, architecture, déplacements, paysage, géologie… « Ce plan marque des orientations fortes à retenir pour les 25 années à venir afin de préserver ce qui doit l’être, tout en permettant une évolution équilibrée et responsable» explique le Président de la Comcom. Pour prendre un exemple concret, notre vallée a historiquement été marquée par l’activité minière. Le Plan Paysage prévoit la prise en considération de ce patrimoine sur chacun des sites. Car si le site du Thillot est désormais très bien mis en valeur, l’activité a laissé des traces dans d’autres communes, comme à St Maurice où était située la fonderie, avec bien évidemment un passage pratiqué dans la forêt pour acheminer le minerai des mines à la fonderie. Il s’agit également de mettre en valeur le patrimoine industriel avant qu’il ne disparaisse, comme les usines aux toits en shed, ces dents de scie constituées par une succession de toits à deux versants, l’un étant vitré afin d’apporter la lumière dans l’atelier. Plus concrètement encore, et sous un aspect totalement différent,  des aides peuvent être octroyées à des agriculteurs afin qu’ils contribuent au défrichage de zones afin d’y créer des pâtures et permettre ainsi une plus grande ouverture du paysage. « Nous avons d’ores et déjà 36 dossiers de demandes de subventions à ce titre» détaille Dominique Peduzzi.

Tourisme
Depuis le 1er janvier 2017, la loi impose à la Comcom de gérer la compétence « Promotion du tourisme ». Là encore, un gros travail préparatoire a été nécessaire. Des décisions ont d’ores et déjà été entérinées par le conseil communautaire. La première concerne la mise en place d’une taxe de séjour à l’échelle intercommunale.  La seconde permet la création d’un Office de Tourisme Intercommunal (OTi). Le siège social est évidemment situé à la Comcom rue de la Favée à Fresse, tandis que le siège opérationnel s’est installé dans un premier temps à Bussang au 8 rue de la gare. Ce lieu cependant dû être remis en cause pour des « complications administratives », Bussang devant conserver son OT au regard de la loi Montagne. Le siège opérationnel a donc été transféré aux OT de St Maurice et du Ménil. Désormais, la commission tourisme de la Comcom, composée de 2 élus par commune, planche sur un plan touristique à long terme, intégrant de nombreux aspects : promotion, commercialisation, coordination, consultation, animation…
Retourner au contenu | Retourner au menu