AG Fédération des Sociétés Savantes des Vosges - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Juin
Hautes Mynes

Une aura prochainement mondiale

A l’occasion de l’assemblée générale de la Fédération des Sociétés Savantes des Vosges, Francis Pierre a annoncé la venue prochaine d’une société de production qui vend ses documentaires à des chaines diffusées dans le monde.
La dernière visite de la Fédération des Sociétés Savantes des Vosges remontait en 2007, année qui avait vu l’association organiser ses journées d’études sur le thème « Histoire et patrimoine » ayant abouti à la création d’un document de référence sur la commune. « Lorsque Francis Pierre m’a contacté pour me demander d’organiser l’assemblée générale 2017 au Thillot dans le cadre de la célébration du 400ème anniversaire de la première utilisation de la poudre noire en milieu minier dans les mines du Thillot, je n’ai pas hésité un instant » confie avec un large sourire le président Jean-Paul Rothiot. C’est donc ainsi que la trentaine de membres que compte la fédération s’est retrouvée à la salle Cécile Valence avant de se rendre sur le site des mines dans l’après-midi.
Invité à prendre la parole, Michel Mourot ne s’est pas fait prier pour développer la grosse manifestation prévue en septembre pour célébrer ce 400ème anniversaire, insistant sur l’importance du site au niveau touristique et donc économique, avant d’égratigner les « ayatollahs » de l’administration qui ont perturbé l’avancement des travaux pour protéger les chiroptères, ces chauves-souris qui ont investi les galeries après leur réouverture…
Mais l’information du jour à retenir est celle donnée par Francis Pierre. Contacté par une société de production de Nouvelle-Zélande, qui concocte un sujet sur la route de la poudre noire depuis la Chine et souhaite intégrer le site minier dans son documentaire avec, à la clé, un potentiel de diffusion planétaire via des chaines thématiques comme BBC, National Geographic ou encore Arte. Une nouvelle dimension pour les Hautes Mynes qui ne devrait pas manquer de renforcer encore sa notoriété.
Retourner au contenu | Retourner au menu