2019_12_20 St Maurice : la superette s'invite au conseil municipal - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
SAINT MAURICE SUR MOSELLE

Superette : le dossier s’invite à la réunion de conseil municipal
Convoqué hier en soirée, le conseil municipal avait à examiner un premier point de l’ordre du jour ainsi rédigé : « Domaine et patrimoine – Acquisitions (3-1) : N° 1 – Acquisition d’un immeuble et du terrain attenant » qui pouvait laisser penser qu’il pouvait être en relation avec le projet de superette « Carrefour Market » (voir https://www.le-thillot.com/2019_12_07-st-maurice-la-superette-de-la-discorde.html). Il n’en a rien été.
Cependant, ils et elles étaient une douzaine dans les rangs du public à assister à cette séance, prêts à faire entendre leur voix pour le cas où…  Charline Grosjean était présente, bien sûr, qui avait reçu dans l’après-midi même la visite du major de gendarmerie lui demandant de rester calme, mais aussi Philippe Spillebout qui a pris l’initiative de prendre la parole une fois levée  la très courte séance du jour pour introduire plusieurs interventions : « Il est rare qu’il y ait autant de monde à l’occasion d’une séance de conseil municipal » lâchait-il « Il y a des questions qui tiennent à cœur à ces personnes présentes, qui attendent des explications, voire des réponses, notamment concernant le terrain : appartient-il toujours à la commune ? Y-t-il un permis de construire de déposé ? ».
Thierry Rigollet écoutait patiemment en silence, avant de demander que les questions sur ce dossier soient posées par écrit et que, dès lors qu’elles lui seront transmises, il en parlerait avec les élus et y répondrait.
Invitation vin chaud ce lundi
L’ancien maire se levait à nouveau pour tenter à nouveau sa chance, sans succès. « J’ai été choqué » avouait-il plus tard « Il y a du mépris dans l’attitude du maire » Le temps d’autres interventions, dont celles du père de Charline et de Marina Dos Santos, et Charline remettait au premier magistrat une enveloppe contenant une pétition « Qui a recueilli environ 600 signatures » précisait-elle.
Devant le refus réitéré de prendre en compte le questionnement, le public se levait et quittait la salle.
En attendant d’obtenir si elle va être mangée et, si oui, à quelle sauce, Charline recevra sa clientèle ce lundi pour offrir le vin chaud. « C’était prévu bien avant l’annonce de ce projet ! » commente-t-elle. Nul doute que le sujet sera au centre des discussions.
A noter encore qu’une pétition est accessible en ligne :
https://www.change.org/p/maire-de-la-commune-opposition-a-l-ouverture-d-une-superette-a-cot%C3%A9-de-nos-commerces
Retourner au contenu