2019_11_30 Comcom - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
COMCOM

Quand la Moselle fait des vagues…
En 2016, la Comcom avait pris la décision de porter une étude sur la gestion des cours d’eau qu’elle a confiée à un bureau d’étude l’an dernier.
Jonathan Pillier, embauché par la Comcom pour gérer ce dossier - entre autres - a présenté ce mercredi un rapport sur la situation.
Un exposé qui développait les actions préconisées pour les 87 km de rivières étudiées sur l’ensemble du territoire de la Comcom.
La fin de cette intervention était consacrée à deux chantiers prioritaires, mis en évidence lors des dernières crues de la Moselle.
Le premier se situe à Bussang où le camping de Champé et l’hôpital sont en première ligne et le second au Thillot où la station de pompage de la Champagne, qui fournit l’eau potable à 80% de la population, est sous la menace des crues de la rivière.
Le technicien de la Comcom a donc détaillé les travaux envisagés (voir les photos ci-dessous pour détails), se montant à environ 180 000 Euros, subventionnés à 93.1%.
« Un taux qui est directement lié au programme pluriannuel de cette étude » précisait Dominique Peduzzi.
Mais la fronde se manifestait par une première intervention de François Cunat qui, s’il ne contestait en rien la pertinence des travaux envisagés, refusait de s’engager sur des travaux coûteux et quelques fois discutables – comme pour la suppression des seuils de la Moselle - sur les années à venir.
Au moment du vote, huit délégués communautaires s’abstenaient. Recueillant la majorité des suffrages, délibération était adoptée.

En bref...
SI Voie Verte : le SI Voie Verte disparaitra officiellement le 31 décembre 2019 à minuit. Le temps d’un passage éclair à la Comcom et la Voie Verte sera transférée au PETR le 1er janvier 2020 à 0h00.
Piscine : avant « d’attaquer » l’ordre du jour de cette réunion qui s’est tenue à la salle des fête de Fresse sur Moselle, Dominique Peduzzi informait le conseil de l’arrivée d’une subvention de 300 000 Euros pour les travaux de la piscine, en provenance du Conseil National pour le Développement du Sport, portant ainsi le total des aides à 2 090 883 Euros, soit un taux de 51.48%.
Emplettes : le conseil communautaire a validé l’achat d’un compacteur sur berce pour un montant de 75 200 €HT, de conteneurs semi-enterrés  pour une somme de 22 902 €HT (programme pluriannuel) et un châssis équipé d’un bras de levage, d’une grue auxiliaire et de deux bennes avec compacteur embarqué pour un total voisin de 400 000 €TTC. « L’ensemble entre dans les prévisions budgétaires » commentait Jean-François Viry. Objectif : réduire les coûts de traitement des déchets.
Service déchets : Rudy Garzandat, récemment embauché à la Comcom pour la gestion du service déchets, a présenté le rapport de ce service pour l’année 2018. Un exposé très détaillé qui met en évidence une augmentation des tonnages. « Il reste un travail conséquent pour l’optimisation des collectes, afin d’adapter l’outil de travail aux évolutions de tonnages, notamment en ce qui concerne la flotte de véhicules » faisait remarquer le technicien. Le rapport met également en lumière la hausse des coûts, liée à l’absence de subventions pour 2018, l’augmentation des coûts des prestations et de la fiscalité et les contraintes réglementaires. « La maîtrise du niveau des impayés est aussi un paramètre important » ajoutait-il avant de faire remarquer « Nous notons de nombreux refus de tri. Un travail spécifique sera à mettre en place des actions sur le tri en général, et sur le tri des emballages en particuliers ». Des mesures sont donc envisagées afin d’optimiser les services de Comcom.
Créances éteintes : les édiles ont validés (sans vraiment avoir le choix) des créances éteintes pour un montant de 4981.54 € liées à des factures irrécouvrables.
Retourner au contenu