2019_10_31 Claude Chevrier - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE THILLOT

Claude Chevrier : mémoire d’un serviteur du tourisme local
C’est la fin d’un bail de quasiment 34 ans au service du tourisme local qui se termine pour Claude Chevrier. Le transfert du point info tourisme au Musée des Hautes Mynes qui sera inauguré ce prochain 9 novembre signe dans le même temps la fin de la permanence que le président d’Honneur du Club Vosgien assurait dans le hall de la médiathèque.
« J’ai débuté en 1986 à la demande d’André Pierrat qui était alors président de l’Office du Tourisme, avec dans son équipe André Louis, Olivier rollot ou encore Robert prévot et Mme Million »  se souvient-il « Il était question de tenir des permanences à l’occasion des vacances scolaires dans un espace réservé à la mairie ». A son arrivée à la tête de l’OT, François Vannson demandera la mise à disposition d’un local spécifique qui permettra l’installation de l’OT dans la maison qu’a occupée jadis Bernard François, l’ancien fontainier.  
« C’est à ce moment qu’est arrivée Chantal Claudel qui a donc été la première hôtesse de l’OT » raconte Claude Chevrier « Embauchée à temps partiel, c’est moi qui complétait le planning des permanences tout en poursuivant mon mi-temps d’enseignant ». D’autres hôtesses sont passées par là dont les noms restent en mémoire de Claude : Martine Mansuy, Amandine Deballe, Sophie Haffner, Agnès Noël, Martina Pierre. « Là encore, je faisais le complément lorsque les hôtesses étaient mobilisée dans des réunions ou des visites de meublés » se rappelle-t-il « Sous la présidence de François Vannson, bien sûr, mais aussi de Michel Ballandier et Jean-Paul Pierrel ».
Ras le bol de débarrasser les brochures !
En 2011, lors du dépôt de bilan de l’OT, la transition à été assurée quelques mois à l’espace Marcel Parmentier.
L’installation à la médiathèque remonte à avril 2011. « Il n’y avait plus d’Office de Tourisme et la demande d’informations touristiques était forte » poursuit-il « Il n’était pas possible de rester sans réponse à cette demande. A son arrivée à la tête de la mairie, Michel Mourot – mon camarade de communion ! » n’a pas cassé ce qui avait été mis en place par son prédécesseur, mais a plutôt cherché à le bonifier ».
Prochainement promis à une nouvelle « retraite » Claude Chevrier va mettre à exécution cette décision qu’il a prise cet été au moment des épisodes caniculaires : les balades en forêt seront désormais programmées le matin, lorsque les rayons du soleil ne seront pas encore étouffants et les après-midi seront diversifiés « Mais je compte bien venir à la médiathèque rencontrer de nombreux adhérents avec lesquels j’ai sympathisé ».
En guise de conclusion, Claude Chevrier se marre : « Fini de débarrasser toutes les brochures touristiques à chaque fois qu’il y avait une manifestation dans la salle Cécile Valence. J’en avais ras le bol ! ».
Retourner au contenu