2019_10_01 Tir à l'arc - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Octobre
LE THILLOT

Sur les traces de Robin des Bois
Le panel des activités proposées aux enfants est large, très large même. Si les associations sollicitent les jeunes pour des activités très variées, la commune complète la panoplie avec des activités qu’elle confie aux éducateurs sportifs. Mini tennis, baby sport, école de badminton, école des 3 APS ou encore tir à l’arc sont ainsi au menu à la carte des bambins. (voir détails).
Le tir à l’arc, mis en œuvre il y a maintenant une vingtaine d’années – « C’était au temps des premiers emplois jeunes » se souvient Eric Garnier – connait un succès jamais démenti, permettant aux adeptes de Robin des Bois de s’initier à cette discipline. «Le tir à l’arc, c’est pas trop mon truc : ça ne bouge pas assez ! » se marre Eric « Par contre, j’adore l’enseigner ».
La séance, en ce début d’année, permet à l‘animateur d’insister fortement sur les indispensables consignes de sécurité, l’activité étant potentiellement dangereuse pour qui ne les respecte pas, avec menace claire d’exclusion si…
De même, la pratique de l’activité prenant place au dojo, il est donc obligatoire de se déchausser avant de marcher sur le tatami…
Etape indispensable avant de distribuer les arcs, la détermination de l’œil directeur. Le temps d’un petit exercice préalable et les droitiers et gauchers sont identifiés qui permet la distribution des arcs adaptés et des flèches. « La plume de couleur différente, appelée la plume coq doit être placée à l’extérieur » précise l’animateur qui insiste également sur la position des mains, des pieds et des épaules.
Le premier exercice consiste à mettre en œuvre la technique de visée « Apache ». Démonstration et explications à l’appui, l’éducateur aligne son œil, la flèche et la cible, avant de donner le feu vert à la première salve de flèches. L’observation de cette première volée permet à Eric de se rendre compte qu’il y a eu erreur dans l’œil directeur et qu’il faut donc changer d’arc.
Un aller-retour à la réserve plus tard, la séance peut se poursuivre. Le chemin est long, mais tellement passionnant, avant de marcher sur les traces de Robin des Bois…
Retourner au contenu | Retourner au menu