2019_08_11 Hautes Vosges Rallye - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Août
LE THILLOT

Les belles mécaniques font leur show

En prélude à la Montée Historique de ce jour sur la route du Ballon d’Alsace, les propriétaires de belles bagnoles ont roulé leur mécanique sur les routes des Hautes Vosges.
Il y avait de la « belle caisse » hier au garage du Centre et à proximité. Point de départ du Hautes Vosges Rallye, organisé en prélude à l’édition 2019 de la Montée Historique du Ballon d’Alsace, ce sont de superbes voitures, toutes rutilantes à souhait, qui étaient rassemblées sur place avant le départ.
En la circonstance, Eric Colle a pris en charge la gestion de la sécurité, ayant préalablement obtenu l’aimable autorisation de Colruyt de stationner les voitures sur le parking du supermarché. Il s’est également chargé de réguler l’intense circulation de la RN66 avec la complicité de membres des services techniques.
Deux superbes Bugatti de 1926 participaient ainsi à cette balade dans la montagne vosgienne. Et si la manivelle de démarrage était bien en place à l’avant des bolides, elles étaient cependant supplantées  par un démarreur électrique « Sans faire offense à l’authenticité puisque une série d’origine en a été équipée par le constructeur » précisait le propriétaire passionné de l’un de ces bijoux. « Heureusement, parce que faire partir ce moteur à compresseur à la manivelle relève de la gageure » poursuivait-il en se marrant « Surtout quand le moteur est chaud ! ».
Une fois le moteur lancé, aucune possibilité de ne pas l’entendre. La vieille mais increvable mécanique donnait de la voix, pétaradant à souhait à la moindre sollicitation de l’accélérateur. Et d’autres n’étaient pas reste… D’ailleurs, un équipage d’Audi-Quattro respectait totalement la tradition en communiquant via casque-micro, bien à l’abri des décibels hurlants de leur moteur. Comme en rallye !
Autres stars de ce rassemblement, une Citroën Traction 11 cabriolet décapotable impeccable de 1948 venue de Suisse, un régiment d’Audi Quattro et de Porches,  quelques anciens modèles de Jaguar et Mercedes ayant largement contribué la légende de leurs marques respectives et respectées, et quelques monstres de puissance plus modernes dignes représentantes d’Alpine, de Ferrari, Lotus ou d’Alfa-Roméo…
Avant de prendre la route, les équipages ont attentivement écouté les consignes lors du briefing organisé dans le garage et fait le plein d’énergie autour d’un brunch sympathique pris en charge par l’UCAT, sollicitée par Christophe Bertrand, maître d’œuvre de ce rassemblement avec Guy, son père et « Big Boss ».
Rendez-vous ce jour sur les pentes du Ballon d’Alsace pour voir rouler ces bolides d’hier et aujourd’hui, ainsi que de nombreux autres. Spectacle garanti !
Retourner au contenu | Retourner au menu