2019_08_06 Haut du Them musée de la montagne - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu
LE HAUT DU THEM

Le Musée de la Montagne met le feu

Feu de camp, feu de torches dansantes, feux d’artifice : la soirée proposée samedi par le musée de la montagne était nécessairement lumineuse.
Initialement prévue le 18 mai dernier dans le cadre de la Nuit des Musées, l’animation avait été reportée suite à mauvaises conditions météorologiques. Du coup, la démonstration de forgeron est reportée en septembre prochain à l’occasion des Journées du Patrimoine. Quant au reste de cette animation initiale, elle était au menu ce dernier samedi.
Une superbe soirée qui s’est déroulée en deux temps. Accueilli en musique et en chanson par une Lilavati pleine de pêche accompagnée de sa guitare, le public a été invité à se munir des carnets de chansons spécialement édités pour l’occasion. Les visiteurs ne se sont donc pas privés de reprendre en chœur des airs archi-connus que nombreux sont celles et ceux qui les ont fredonné dans un passé plus ou moins lointain. Le tout dans une superbe ambiance feu de camp, dont les flammes ont souvent léché les chamalows généreusement distribués afin de les faire caraméliser avant de les déguster. Avec gourmandise !
La nuit était déjà bien sombre lorsque le trio assurant la suite de la soirée est allé à la rencontre du public, torches embrasées à la main, pour l’inviter à aller rejoindre les spectateurs qui, très nombreux, avaient déjà pris place pour la seconde partie de cette soirée.
Sur une chorégraphie millimétrée, multipliant les effets de flammes et de feux d’artifice, les trois artistes ont enchanté le public de leur prestation nécessairement lumineuse et étincelante. Au terme de ce show magnifique, la troupe lyonnaise de la compagnie « Cessez l’Feu » a recueilli avec délice les applaudissements chaleureux d’un public totalement sous le charme.
Réinventer le musée populaire
Après cet opus, le Musée de la Montagne n’a pas dit son dernier mot. « Au-delà de l’intérêt suscité par le musée lui-même, nous souhaitons créer de la vie, de la rencontre, avec l’objectif clairement défini de réinventer le musée populaire »  explique Denis qui, avec Manu, Baptiste, Séverine et Charlotte, est chargé de l’animation du site « C’est ainsi que nous organisons des expositions temporaires, comme celle qui est cours actuellement sur le thème des chansons populaires que nous maintenons jusqu’en novembre 2020 ». C’est donc dans le cadre de cette thématique que Lilavati est venue pousser la chansonnette et que le musée expose une extraordinaire collection de phonographes issue de la collection d’un privé qui aimablement consenti à en mettre une partie à disposition du musée.
C’est également en relation avec les chansons populaires que  le musée a programmé d’autres rendez-vous. Le 8 septembre à partir de 15h, il sera question d’un thé dansant avec le DJ Vintage « Swing et Phonograph » et sa collection de plus de 200 disques vinyles 78 tours (entrée libre). La semaine suivante, le 14 septembre à 14h30, spectacle « Mon vide-grenier de la chanson » avec Alexandre Doizenet associé à un vide-grenier spécialisé dans les articles de musique (pour exposer, contacter le musée au 03 84 20 43 09). Le 28 septembre à 19h, concert avec « Les Têtes de Chien », un quintet a capella qui reprendra les plus grandes chansons traditionnelles (entrée libre). Enfin, le 6 octobre à 15h, un bal folk qui sera « délocalisé » à la filature de Ronchamp dans le cadre de la 20ème Foire d’Automne.
Retourner au contenu