2019_05_11 GJ Metz - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Mai
LE THILLOT

Gilets Jaunes : soutien et convergence
La semaine des manifestants thillotins a profondément été marquée par la disparition de Ghislaine, épouse de Raphaël, l’un des leurs, à qui ils n’ont pas manqué d’apporter leur soutien autant que faire se peut…
Avant cet épisode d’une grande tristesse, une petite délégation était une nouvelle fois à Metz pour le rassemblement en marge du G7 réuni pour cogiter sur la sauvegarde de la biodiversité. Un rassemblement qui a concentré des acteurs très divers, allant des syndicats aux mouvements écologistes et, bien évidemment Gilets Jaunes, mettant en exergue une convergence évidente de revendications de fond. « Nous avons raté la rencontre avec une délégation d’indiens du Brésil » regrette Karine « Ils en bavent un maximum avec le nouveau président du pays, véritable disciple de Trump, prêt à tout sacrifier sur l’autel de la croissance, sans se préoccuper des conséquences à plus ou moins long terme… ».
Une manifestation qui a également permis à Francis Lalanne de se montrer, lui qui conduit l’une des listes jaunes « Alliance Jaune » pour les élections européennes. « C’était une manif « bisounours » ! » commente Karine avec le sourire « Ça fait du bien de temps en temps ! ». Par contre, le ton change lorsqu’elle évoque les commentaires incendiaires lancés sur les réseaux sociaux « C’est incroyable le nombre de personnes qui nous bâchent en nous incitant à être plus violents. Des personnes qu’on ne voit jamais ou si elles viennent quittent précipitamment les lieux à la première explosion de grenade lacrymogène… ».
En attendant que cette convergence de luttes imprègne les esprits, l’acte XXV a permis de rassembler quelques 43 000 manifestants dans tout l’Hexagone. Des chiffres, comme d’habitude, largement minimisés par « castagnette », le ministre de l’intérieur, qui poursuit voire amplifie sa stratégie de démobilisation passant par l’intimidation, les violences policières et, nouveauté, le vol de matériel des « street medic ». C’est ainsi que des images témoignent de casques confisqués qui se retrouvent sur la tête de membres de la BAC ! Tout simplement effarant quand on sait que les équipes de secours viennent également en aide régulièrement à des CRS… Des actes qui sont suivis de près par l’ONU, notamment par Michèle Bachelet, Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme, qui s’inquiète de « L’usage excessif de la force » dans la gestion de ce mouvement social. La France, pays des Droits de l’Homme, en prend un sérieux coup…
Retourner au contenu | Retourner au menu