2019_02_05 AG EMT - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2019 > Février
    
LE THILLOT

EMT : le long chemin vers intercommunalité

Sujet récurrent depuis 2014, l’intercommunalité réclamée par l’Ecole de Musique et le maire du Thillot semble pouvoir déboucher prochainement. Détails.
Les années se suivent et se ressemblent. Si demandes de subventions – contributions faites aux communes sur la base d’un prorata des élèves originaires de chacune des communes ont été allouées dans leur grosse part au niveau des montants, d’autres communes ont préféré appliquer leurs règles d’attribution de subvention. C’est ainsi que Fresse a subventionné l’EMT à hauteur de 150 Euros (à la place des 3 640 Euros demandés) et Le Ménil pour un montant de 200 Euros à la place des 2 768 Euros demandés. Deux autres communes, Ramonchamp et Rupt ont refusé de verser la moindre subvention, puisqu’elles cotisent déjà au SIVU de Saulxures sur Moselotte. Du coup, pour équilibrer le budget, c’est à nouveau la commune du Thillot qui a mis la main au portefeuille.
« Il est temps de repenser l’organisation de l’école de musique en s’appuyant sur la communauté de communes » plaidait Nicolas Fetet « J’ai récemment rencontré le président Peduzzi qui m’a fait part de son souhait que ce dossier débouche sur quelque chose de concret avant les élections de mars 2020, moment qui marquera la fin du mandat des élus locaux ». A propos de cette réorganisation, et répondant à des questions, Nicolas Fetet plaidait pour une structure « Plus light » qu’un SIVU.
Le président faisait ensuite part d’un courrier de la Préfecture, précisant trois solutions pour une commune à quitter le SIVU, avant de faire lecture d’une résolution à envoyer à la Comcom allant dans le sens d’une prise en charge de la compétence par la structure intercommunale et votée unanimement par l’assemblée générale. Pour appuyer cette démarche, Marie Balland proposait de rédiger un projet d’établissement.  Proposition bien évidemment acceptée.
Des intentions qui ne pouvaient que ravir Michel Mourot qui se plaisait à rappeler « Les Thillotins n’ont pas à payer pour les autres, que ce soit pour l’EMT, la médiathèque ou les Mynes qui sont désormais à l’équilibre » avant de lancer un « Je ne lâcherai  pas ! » déterminé.
Avant d’aborder ce point, Nicolas Fetet s’était félicité des choix de réorganisation administrative et pédagogique au sein de l’EMT qui accueille aujourd’hui 38 élèves « Avec une augmentation du nombre d’adultes, un excellent point qui permettra une meilleure pérennisation des harmonies » faisait-il remarquer « Il faut poursuivre dans cette voie » et sans manquer de lancer de profonds remerciements à tous les acteurs de l’EMT : communes, professeurs, coordinatrice, parents, élèves et membres du comité : « Notamment Fanfan la secrétaire et Jean-Louis le trésorier ».
Les élections permettaient de renouveler le poste d’administrateur Romary Jacquot .
Retourner au contenu | Retourner au menu