2018_12_18 Concert Harmonie Bussang St Maurice - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
HARMONIE BUSSANG – SAINT MAURICE

Musique de haute voltige et humour…

La formation a offert ce dimanche une superbe prestation à la salle de multi-activités de St Maurice. Prochain rendez-vous  le 6 janvier prochain à la Familiale du Ménil.
Si les concerts offerts par l’Harmonie Bussang – Saint Maurice sont très variés dans le menu des pièces proposées au public dans le cadre de ces rendez-vous biannuels musicaux, ils sont d’un autre côté placé sous une double constance : la qualité toujours impeccable des pièces interprétées et une autre, cultivée en profondeur et très appréciée du public : l’humour. Cindy Salquèbre, la présidente, qui manie cet art avec une parfaite maîtrise, s’en est donné à cœur joie au moment de célébrer l’anniversaire de Jean-Claude Thomas. Un humour qu’elle mettait à nouveau en œuvre au moment de la remise de médailles à 3 musiciennes : Joséphine Huguel pour 5 ans (Bronze), Emeline Frenot pour 20 ans  (Argent) et Alexandra Peduzzi pour ses 25 années (Or), complétées par une médaille de la « Fédé » à Christian Vannson. Elle laissait cependant - presque - de côté ses plaisanteries pour la dernière médaille du jour et rendre un hommage appuyé, tout en émotion, à « Odilon » la fidèle, Odile Thomas qui certes n’est pas musicienne, mais qui, depuis des années, est la « petite main » à tout faire de l’Harmonie, la petite couturière, l'ex-trésorière, "La seule à balayer les salles de nos repas dansants au petit matin avec une pêche de jeune conscrit le lendemain d'une tournée au oeufs", celle qui au fil du temps est devenue la "Mamie" de la musique, la "Mamie gâteaux"..
Entre deux plaisanteries qui n’ont manqué de faire rire aux éclats le public très réceptif, les musiciens ont pu mettre leur talent au service de pièces très diverses. Après une entrée rythmée par Enzo à la batterie, les membres de l’Harmonie coiffaient un bonnet rouge pour un très circonstancié « amuse-bouche » selon les termes de Remi Durr. Une introduction très orientée « fêtes de fin d’année », au terme de laquelle les pièces s’enchainaient,  agrémentées de détails historiques ou humoristiques des présentateurs et présentatrices, tous très à l’aise au micro. Des morceaux qui donnaient lieu à des moments très profonds comme pour le premier morceau, « I have a dream », que le directeur de la formation, dans un moment de gravité, souhaitait dédier aux victimes de Strasbourg en plaidant pour la « fin de l’obscurantisme » ou encore « Il jouait du piano debout », cet hymne archi-connu au service de la tolérance, du droit à la différence. Un concert haut en couleurs, en notes et en rires !
Prochain rendez-vous avec l’Harmonie de Bussang-Saint Maurice le 6 janvier à 15h30 à la Familiale du Ménil.
Retourner au contenu | Retourner au menu