2018_12_17 Gilets Jaunes Lundi - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
GILETS JAUNES

Rencontre avec élus : derniers échos et réactions  
Une partie des discussions a porté sur la suppression de la taxe d’habitation. « Si c’est le cas, une somme forfaitaire sera versée par l’Etat selon des règles qui sont à ce jour inconnues » expliquait Dominique Peduzzi. De son côté, Christophe Naegelen relevait « L’incidence positive en terme d’augmentation du pouvoir d’achat si cette mesure était confirmée », tout cela avec la crainte clairement exprimée : « Et si l’Etat ne respecte pas ses engagements ? ».
Référendum d’Initiative Citoyenne : le fameux RIC au centre des revendications des Gilets Jaunes a également occupé une partie des débats. « La démocratie va mal, et depuis longtemps ! On ne veut plus donner de chèque en blanc aux élus après avoir déposé notre bulletin de vote dans l’urne » plaidait un Gilet Jaune. Une proposition à laquelle le député n’a pas dit « non » sous réserve qu’elle soit encadrée. L’exemple des « votations » suisses semble pouvoir être une base de négociations. Et s’il complétait sa position en précisant que cela aurait nécessairement un coût, les Gilets Jaunes se sont pas privés de lui dire : « On trouve bien de l’argent pour financer le CICE ! ».
L’écologie s’est réservé une petite place dans les débats, avec un cri d’alarme lancé par un Gilet Jaune aux élus : « Ce système nous mène à la destruction de la planète. Que faut-il faire pour que vous nous entendiez ? », avant de dénoncer avec force le rôle néfaste des lobbies pour le compte de multinationales prédatrices.
TVA : les Gilets Jaunes en appellent à plus de justice fiscale, dénonçant notamment une TVA inégalitaire. « Le litre d’essence est au même prix pour tous, que ce soit pour remplir le réservoir d’une Porche ou d’une Clio ».
Michel Mourot rappelait ses visites aux Gilets Jaunes les 17, 17 et 22 décembre. « Je me suis fait agresser et insulter lors de ma dernière visite, parce que je faisais valoir le point de vue des commerçants du centre-ville qui me disaient souffrir de ce mouvement. Ça a été ma dernière visite… ». Sam déplorait également de telles attitudes…Manu ne manquait de préciser  être dans le respect et que certaines personnes ne sont pas représentatives du groupe thillotin.
Au fil des discussions, l’information est passée rapidement, mais il est envisagé que des Gilets Jaunes se présentent lors de prochaines élections. A suivre…
Par la voix du maire du Thillot, les élus ont déploré le manque d’estime et de reconnaissance des élus de base qu’ils sont.
Cahier de doléances : amené dans la salle par le maire du Thillot, le cahier a circulé et chacun des Gilets Jaunes présents à la réunion a pu écrire ses revendications.
La rencontre était au départ prévue sur une heure. Elle aura duré plus d’une heure et demie, avec des discussions informelles à la sortie de la salle du conseil municipal du Thillot.

Réactions :
Manu : « J’aurais aimé qu’on parle plus du pouvoir d’achat, notamment de la revalorisation des retraites ».
Karine : « Moi, c’est l’arrêt des privilèges que j’aurais aimé évoquer » avant de parler de la facture d’électricité qu’elle vient de recevoir : « 200 Euros de TVA ! » avant d’ajouter « Si on me donne 200 Euros, je ne serai pas satisfaite : je resterai mobilisée pour les autres, notamment les retraités »
Sam, qui tient à redire qu’il n’est le chef de personne : « Nos doléances ont été transmises aux maires, qui vont les transmettre aux préfets. Et après ? »
Thierry : « Je suis comme Manu. Je me bats pour le pouvoir d’achat : suppression de la CSG, TVA à 0% sur les produits de première nécessité »
Jean-Claude : « Moi, je voudrais qu’on parle de la nécessaire transparence de tous les revenus des politiques »
Daniel « Le canton compte environ 16 000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes une vingtaine au bord de la route. Est-ce à dire que les 15 980 autres sont d’accords avec Macron ? Je ne parle pas des gens qui sont au travail, mais j’aimerais que nous soyons plus nombreux. Dans les tout prochains jours, nous allons discuter des actions que nous allons mener. J’appelle les habitants à venir donner leur avis et s’informer de ce que nous envisageons de faire ».
Retourner au contenu | Retourner au menu