2018_12_15 Gilets Jaunes samedi - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
GILETS JAUNES

Le « Serment du Jeu de Paume »
Le week-end aidant, synonyme de congé hebdomadaire pour nombre de salariés, les Gilets Jaunes ont regonflé leurs effectifs ce samedi, malgré un froid prononcé quelque peu tempéré par un timide soleil. Installés comme à leur habitude au passage piéton situé à proximité de la place de la mairie, ils ont manifesté une nouvelle fois leur mécontentement de la politique menée par le gouvernement qui égratigne de plus en plus leur pouvoir d’achat. Au menu : allers et retours sur la zone protégée. Petits bouchons et grand concert de klaxon quelques fois assourdissants lors de passage de certains poids lourds : impossible de ne pas les remarquer. Ils ont de plus eu des visites très sympathiques de personnes qui leur ont amené de quoi de réconforter, comme cette dame, arrivée avec un panier rempli de tranches de brioche qu’elle a patiemment distribuées.
Entre deux de ces concerts, il était question de la rencontre du soir avec les élus, et notamment de mettre en œuvre les conditions nécessaires à un dialogue constructif avec eux. Un moment particulièrement important à l’heure où il semble que le mouvement s’essouffle, y compris du côté de la capitale où, d’après certains observateurs, la mobilisation semble être moindre que lors des actes précédents.
Cet après-midi, les troupes se sont encore renforcées et ont eu la visite des gendarmes. L’occasion pour Jacqueline de les questionner sur son interpellation de samedi dernier. Pendant ce temps, d’autres commentaient le « Serment du Jeu de Paume » des Gilets Jaunes, fruit d’une large concertation menée au niveau national par Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle, alias « Fly » dont il ressort des revendications sociales : baisse sérieuse de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité (énergie, logement, transport, produits alimentaires, vêtements…) et baisse significative des toutes les rentes, salaires, privilèges et retraites courantes et futures des élus et hauts fonctionnaires. Par ailleurs, cette consultation met également l’accent sur des revendications politiques : donner au peuple le droit de déclencher un référendum en vue de modifier la Constitution et interdire toute modification de la Constitution sans passer par un référendum. Il est également question de donner au peuple le droit de rédiger ou d’abroger une loi sur le sujet qu’il choisit, le droit de demander un référendum sur toutes les lois votées par le Parlement et d’obliger le Président de la République à présenter tous les traités, accords et pactes internationaux au référendum avant ratification. Du très lourd !
Retourner au contenu | Retourner au menu