2018_12_14 Gilets Jaunes vendredi - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
GILETS JAUNES

« Si tu bouges pas ton c.., t’auras rien ! »
Cela fera demain quatre semaines que les Gilets Jaunes battent le pavé dans la commune, suivant le mouvement initié dans toute la France. A l’initiative de cette énorme mobilisation qui, lors du premier jour a bloqué le carrefour de la place du 8 Mai, un quatuor qui s’est officiellement déclaré sur une durée de quatre jours. Au terme de cette déclaration officielle, le collectif a donc logiquement disparu de la circulation, laissant le champ libre à un mouvement tout aussi non officiel que spontané.
Un mouvement qui, au-delà des nuisances pour les commerces du centre-ville, a su s’attirer la sympathie d’une grande majorité de la population les gavant de gâteaux, brioches et autres gourmandises, et même quelques fois d’espèces pour quelques achats partagés collectivement. Une sympathie qui perdure comme partout en France, où nombreux sont ceux qui se rendent compte qu’il s’agit ni plus ni moins d’un combat pour un retour vers cette égalité pourtant inscrite à tous les niveaux de la République, mais bafouée depuis trop longtemps par un président trop haut perché pour se rendre compte des difficultés des « petites gens ».
Quatre semaines durant lesquelles les gendarmes ont assuré la sécurité de tous, manifestants comme usagers de la route, n’ayant à intervenir qu’en de rares occasions pour calmer les esprits surchauffés suite à une tentative de passage en force d’un automobiliste excédé.
Quatre semaines également rythmées par l’actualité nationale du mouvement allant des grosses manifestations parisiennes aux décisions jugées insuffisantes annoncées par un chef de l’Etat qui a mesuré l’ampleur du mouvement après l’avoir pris de très haut…
Il semble cependant que certains manifestants locaux aient cédés au chant des sirènes. C’est leur droit le plus absolu. D’autres sont refroidis (c’est le cas de le dire) par des températures qui ont bien chuté. Pourtant, les irréductibles, composés de demandeurs d’emploi, de retraités, mais aussi d’actifs qui affichent clairement leur soutien en dehors de leurs horaires de travail en appellent toujours à la mobilisation : « Une heure, deux heures, peu importe, mais venez nous rejoindre pour afficher votre soutien. Chacun est concerné par cette lutte pour le pouvoir d’achat ! ». L’une d’entre eux illustre parfaitement  la situation : « Si tu bouges pas ton c.., t’auras rien !’.
Demain samedi, avec le week-end, les Gilets Jaunes espèrent voir d’avantage de mobilisation à la faveur du repos hebdomadaire et donne, comme d’habitude rendez-vous à partir de 9h place de la mairie. Rappelons que c’est également demain à 18h30 que se tiendra une réunion avec les élus qui rencontreront une délégation des Gilets Jaunes.
Retourner au contenu | Retourner au menu