2018_12_13 Gilets Jaunes jeudi - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
GILETS JAUNES

L’intolérance : définitivement une mauvaise idée
Aujourd’hui, je « me mouille » une nouvelle fois, afin de pouvoir préciser ma pensée en réponse à un commentaire vu sur les réseaux sociaux suite à la publication d’hier.
Une personne a souhaité interpeler les personnes qui suivent la page en questionnant : « Comment peut-on être GJ quand on bénéficie de toutes les aides de l'état ? ».
Sam Colle a pris la responsabilité de répondre, précisant entre autres le caractère collectif et solidaire de ce combat, insistant par ailleurs sur un autre aspect qui permettra de partager ce qui aura été gagné par cette lutte.
La réponse de cette personne a été aussi rapide que contestable : « Je ne discute pas avec le R N ».
Ce petit épisode, conclu par une fin de non-recevoir m’interpelle. De quel côté se situe l’intolérance ? Du côté RN, c’est une certitude ! Ce parti défend une politique de rejet, voire de haine envers certaines catégories de population qui fuient la misère et/ou  la guerre sans rien remettre en cause des pratiques prédatrices des hyper-riches qui confisquent des sommes d’argent considérables et privent l’Etat des ressources nécessaires au fonctionnement de nombreux services publics.
Cette intolérance est également dans les propos de cette personne. Je veux affirmer ici haut et fort, que depuis le début de ce mouvement, j’ai appris à connaître Sam. Jamais, je n’ai trouvé dans ses propos des idées de rejet du type de celles défendues par la bande à Le Pen. Bien au contraire, au cours de ses discussions, il fait preuve d’écoute, de sens du partage et de solidarité.
J’ai également envie de dire que, de mon côté, je ne refuse jamais la discussion avec un militant RN. J’ai toujours en tête l’envie de lui dire, arguments à la clé, qu’il se trompe de combat. C’est pour moi un souci de tous les instants.
De plus, et comme me l’a appris un prof de math il y a quelques années, j’applique une formule qui dit que – fois – égal +, ou dit d’une autre façon : les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
En la circonstance, et même si certaines personnes ne partagent pas mes idées, je mets en pratique un autre enseignement, plus philosophique qui dit : « Si tu ne comptes que sur tes semblables pour faire la Révolution, tu peux attendre longtemps !". En clair, toutes les personnes qui convergent pour dire « ça suffit ! » à Macron sont les bienvenues, sans sectarisme !
Pour ce qui concerne le groupe local, il a reçu ce jour la visite de Yoan du Ménil qui était à Paris le 1er décembre. Le jeune Guédon en est revenu avec une plaie assez impressionnante à la jambe après avoir essuyé un tir de flashball. « C’était en fin de matinée à proximité de l’Arc de Triomphe, juste avant qu’il ne soit saccagé » raconte-t-il « J’ai pris un tir de flashball dans la jambe. I l faut savoir que les balles en caoutchouc sont associées à une partie métallique. J’ai pris cette partie et, transporté à l’hôpital, ils m’ont extraits 4 corps étrangers métalliques». Des vidéos assez significatives sont en ligne sur son compte FB https://www.facebook.com/titirailleroute.bheu
De son côté Manu et ses collègues, dont le groupe était aujourd’hui assez restreint, lancent un nouvel appel à la mobilisation et donne rendez-vous à tous ceux qui ont un peu de temps demain à partir de 9h place de la mairie. « Tout le monde est concerné » plaident-ils « Il est important qu’un maximum de personnes soient mobilisées, même si ce n’est que pour une heure ou deux ».
Enfin, dernière info du jour : la rencontre Gilets Jaunes – Elus se tiendra à la mairie du Thillot ce samedi à 18h30.
Retourner au contenu | Retourner au menu