2018_12_09 Gilets Jaunes dimanche - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
GILETS JAUNES

Ne pas se tromper de combat !

Les Gilets Jaunes du secteur ont décidé ce jour d’observer un moment de récupération après trois semaines de combat. Personne ne leur en voudra, en tous cas pas moi.Le moment de sortir de ma réserve.
Je vais profiter de cette trêve pour préciser ma position qui, depuis le début de cette lutte, est clairement : « Oui, je soutiens les Gilets Jaunes ». Beaucoup s’en sont rendu compte… Que le Peuple, de plus en plus étouffé par les décisions prises par un président qui se « vautre » dans l’abondance la plus indécente, se lève pour dire « Stop, ça suffit ! » ne peut qu’attirer ma sympathie.
Cependant, je voudrais dire ici qu’il ne s’agit pas de se tromper de combat. A double titre.
En premier lieu, il est utile de redire que ce mouvement est fort d’un soutien immense de la part des Français. Une popularité qu’il convient de préserver en ne s’en prenant pas à ceux qui sont le Peuple. Les petits commerces en font partie, eux qui font vivre l’économie locale, qui emploient de nombreuses personnes. J’applaudis des deux mains l’initiative des contestataires locaux qui, à plusieurs reprises, ont décidé de s’en prendre à un symbole de cet Etat prédateur : la Trésorerie. Les choix d’actions et de cibles relèvent de cette réflexion.
Par ailleurs, au cours de mes rencontres quotidiennes avec les manifestants, j’ai eu l’occasion d’entendre, fort heureusement de façon très minoritaire, des propos qui m’ont profondément choqué, où on cherchait à faire porter la misère du Peuple aux immigrés ou aux réfugiés, ces personnes qui fuient la misère ou la guerre. Je voudrais d’abord rappeler un triste épisode de notre Histoire, où un Peuple, manipulé par un chef d’Etat appelé Hitler, a déclenché un conflit mondial en désignant le Peuple Juif comme étant à la source de tous ses maux. Les leçons de l’Histoire seraient-elles aussi volatiles ?
Le combat est ailleurs. Cette Egalité, qui fait partie intégrante de la devise de notre République est bafouée depuis trop longtemps. Les ultra-riches confisquent toujours plus les richesses et font de plus tout ce qu’il faut pour échapper à l’impôt. Cent milliards, oui, ce sont bien cent milliards de recettes qui échappent chaque année aux caisses de l’Etat. Imaginez ce qu’il serait possible de faire avec une telle somme ! Préserver l’hôpital de Remiremont superbement défendu par l’ADEMAT-H, abonder les projets des communes afin qu’elles n’aient pas un jour prochain à devoir augmenter les impôts locaux pour équilibrer leur budget, et aussi satisfaire à ces justes revendications qui vont toutes dans le même sens : redonner du pouvoir d’achat aux « petites gens ». Le gouvernement a décidé de ne pas aller chercher cet argent. En supprimant 3200 postes de contrôleurs du fisc, en faisant disparaitre l’ISF, symbole fort de cette politique qui favorise les très riches, il donne un signal désastreux pour le renforcement de cette inégalité flagrante qui se creuse de plus en plus entre les couches sociales. Il se prive également des ressources nécessaires aux indispensables changements permettant de préserver la planète, cette Terre qui appartiendra prochainement à nos enfants.
C’est dans ces directions que le combat doit se poursuivre.
Allez, pour conclure sur une note plus légère, j’accompagne cet article de la photo de Manu et Jean-Claude lors de leur périple parisien de samedi.
José FYOT
Retourner au contenu | Retourner au menu