2018_12_01 Libération Fresse - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Décembre
FRESSE SUR MOSELLE

Libération : une leçon interactive
C’est à une double leçon d’histoire et d’instruction civique que les enfants des écoles ont  assisté sous la baguette de Dominique Peduzzi. Une leçon interactive, donc nécessairement plus dynamique et apte à marquer les esprits de ces enfants. En introduction, le premier magistrat avait questionné : « Qui était né en 1944 ? ». Seules deux mains se sont levées parmi les spectateurs. Et le maire d’enchainer : « Le 26 novembre 1944, plusieurs communes de la vallée ont été libérées. Durant six semaines avant cette libération, la commune a été coupée du monde et les combats ont fait de nombreuses victimes : 15 morts, 25 blessés ». Dominique Peduzzi ne manquait d’évoquer les bombardements quotidiens, le maquis du Peut Haut et l’arrivée des libérateurs.
La leçon du jour prenait ensuite une autre tournure : « C’est quoi la liberté ? » demandait-il aux enfants.  « Pas le droit de tuer » répondait un écolier. S’appuyant sur l’actualité des gilets jaunes, les réflexions se multipliaient : « J’ai vu à la télé des policiers qui battaient des gilets jaunes » ou encore « Il parait que les gilets jaunes ont fait tomber la tour Eiffel ». Après avoir écouté, le professeur du jour concluait : « La Liberté, c’est compliqué. C’est d’abord et avant tout savoir se respecter et s’écouter ».
Avant cette séance éducative, les cérémonies commémoratives avaient débuté place de l’Eau Vive où les enfants ont été de tous les instants : lever des couleurs, dépôt de gerbe, lecture du  nom des victimes, remerciements aux porte-drapeaux et aussi et surtout le Chants des Partisans et  la Marseillaise, fruits d’un travail remarquable préalable en classe.
Retourner au contenu | Retourner au menu