2018_11_28 ADEMAT-H - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
ADEMAT-H

ARS : mensonges, manipulations, enfumage…

La réunion débat du Ménil a permis de décrypter un projet de restructuration du système de soins dont les premières victimes seront les patients, sacrifiés sur l’autel d’une gestion purement comptable, donc totalement déshumanisée.
Désert médical et donc éloignement des centres de soins, allongement des files d’attente aux urgences (files déjà bien longues), parking payant, augmentation du prix des chambres, suppression de postes et de lits, suppression de services dans les hôpitaux locaux comme à Bussang et au Thillot… : « Scénario catastrophe » pour Philippe Spillebout, « Agression » pour le Dr Jean Tisserand, le « contrat de performance » avancé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) a été la cible de toutes les critiques – amplement justifiées – des intervenants, démonstrations et chiffres à l’appui.
Sur les hôpitaux d’Epinal et de Remiremont, ce sont 244 suppressions de postes équivalents temps plein qui sont envisagées concernant environ 300 personnes, suppression également de 89 lits, des baisses de dotations qui  mettent les établissements dans le rouge pour pouvoir annoncer une restructuration, un projet de nouvel hôpital à Epinal dans les tuyaux depuis quelques temps mais aux contours très flous et contestables, la suppression de la cuisine de l’hôpital de Remiremont avec acheminement des repas depuis Epinal (chapeau les mesures écologiques !), mise en place de « repas de classe » avec des menus différenciés selon votre pouvoir d’achat, le tout accompagné d’une gestion du personnel parsemée d’intimidations et de menaces qui s’ajoutent à des conditions de travail où le « burn out » est proche à tout moment.
« Cette volonté de détruire le système de santé français est continue depuis plusieurs année et le passage de 3 chefs d’Etat aux sensibilités politiques différentes n’y a rien changé » constatait le Dr Tisserand « A croire que le système de santé ne fait plus partie d’un choix de société ! ». Et le médecin spécialiste de poursuivre : « On se rend compte aujourd’hui que cette descente aux enfers est pilotée par des hauts fonctionnaires, des technocrates qui décident de la façon dont le système de santé doit évoluer en dehors des convictions des élus ».  
« Indignez-vous » concert de casseroles le 1er décembre à Remiremont
Face à ce projet « plan santé 2022 »  désastreux, la mobilisation s’organise. Philippe Spillebout évoquait l’aide récente apportée de l’autre côté du col de Bussang pour lutter contre la menace qui pèse sur la maternité de Thann. De plus, une coordination nationale se met en place. On parle également de pétition en ligne, de consultation citoyenne… Toujours est-il que l’ADEMAT-H a besoin d’enregistrer un maximum d’adhésion pour peser sur les décisions à venir.  « Il faut mettre en échec ce plan » plaidait avec force le président Jean Pierrel « Nous appelons à une mobilisation massive des populations le samedi 1er décembre à 14h30 au Champ de Mars pour un concert de casseroles devant le bureau du directeur de de l’hôpital de Remiremont ».
Pour le secteur de la Haute Moselle, rendez-vous à 13h45 place de la Mairie au Thillot pour l’organisation d’un co-voiturage et la prise en charge des personnes ne disposant pas d'un moyen pour se déplacer
Au fil des questions-réponses
Les discussions qui ont suivi ont été très riches et ont permis d’aborder de nombreux points de vue. « Qui est l’adversaire ? » demandait Nicolas Fetet afin d’orienter les actions à suivre,  « Nous sommes dans la même logique d’abandon des territoires que celle qui mobilise les Gilets Jaunes » remarquait Michel Gravier de la CFDT qui ajoutait « On exonère les riches de taxes et impôts, et après on n’a plus les moyens de financer les services publics ! ». Un thème qui était également au centre d’une autre intervention : « La fraude fiscale est évaluée à hauteur de 100 Milliards d’Euros par an. Avec une telle somme, l’Etat pourrait largement maintenir de nombreux services publics ». Le président de l’ADEMAT-H surenchérissait : « Sans compter, et sans aucun forme de jugement, que de l’argent, il y en a, puisque 40 Milliards d’Euros vont être consacrés au CICE*.  Le Dr Jupin évoquait le climat « Glacial, totalement orienté finances » lors de sa rencontre avec le directeur de l’hôpital, Michel Mourot, enfilant sa casquette de président du Conseil de Surveillance dénonçait lespromesses non tenues de l’ARS et la complexité des dossiers demandant « d’apprendre très vite ». Plusieurs interventions ont tourné autour de l’aspect écologique de ce dossier : « Pour une radio, j’ai été obligé d’emmener mon frère à Nancy » témoignait un spectateur « Le véritable combat concerne les économies d’énergies ». Des propos auxquels faisaient écho ceux tenus par Jean Pierrel en guise de conclusion de cette soirée : « Plutôt qu’un contrat de performance financier, il aurait été préférable de parler d’un contrat de performance orienté empreinte carbone, produits bio locaux afin que les gens soient moins malades ».
*CICE : Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi : mesure du gouvernement visant à soutenir les entreprises.
Site internet de l’ADEMAT-H : https://www.ademat.org/
Retourner au contenu | Retourner au menu