2018_11_20 Gilets Jaune lundi - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
GILETS JAUNES

Appel aux retraités

Le gros des troupes du week-end ayant repris le travail, un appel est lancé aux retraités pour se mobiliser, ainsi qu’aux chômeurs.
Il fallait s’y attendre. Passé le week-end, les troupes des Gilets Jaunes du Thillot se sont largement éclaircies. Pour autant, cela n’a nullement entamé la détermination de ceux qui étaient présents. Parmi eux, Sandy 20 ans et Jimmy 23 ans, deux jeunes actuellement au chômage : « Les taxes qu’on nous impose sont insupportables » commentaient-ils de concert « Sans compter les prix du carburant qui nous étouffent ! ».
D’un autre côté, sa carrière professionnelle terminée, Jean-Pierre, en appelait à la mobilisation, notamment des retraités : « Malgré l’action de 500 000 manifestants, le refus de deux Français sur trois, le gouvernement a décidé de poursuivre l’arnaque fiscale et compte sur l’essoufflement du mouvement pour faire passer en force les taxes sur le gasoil, fioul et autres mesures antisociales » plaidait-il avant de poursuivre « Pour ne pas perdre d’argent sur leurs salaires, les actifs devront se rendre au boulot et ne seront donc plus dans la rue. Pour compenser ce manque et amplifier le mouvement de colère, notre devoir, à nous retraités, est de manifester, notre petite retraite n’ayant pas à en subir les conséquences ». Et le retraité manifestant d’exhorter se semblables « Si vous n’êtes pas au courant des mesures gouvernementales, ce n’est pas en râlant devant la télé que les choses vont changer. Pour conserver notre pouvoir d’achat, notre petite retraite, aider nos enfants et petits-enfants, manifestons notre désaccord. Tous dans la rue avec les gilets jaunes. Moi j’y suis ! ».
Bien conscients de l’enjeu de pouvoir se rendre au travail, les membres du collectif avaient donc décidé de changer leur fusil d’épaule, afin de ne pas entraver ce trajet essentiel. Un petit briefing sur la place du 8 Mai et le choix était annoncé : multiplier les allers et retours entre le centre-ville et la Champagne avec blocages ponctuels des stations-service et l’occupation des passages piétons,. Le cortège s’ébranlait, banderoles déployées, afin de mettre en œuvre cette nouvelle forme d’action. Au terme de la journée de navettes toujours sous l’œil des forces de l’ordre et une nouvelle fois marquée par la bonne humeur et les coups de klaxon des routiers solidaires, les manifestants décidaient de reconduire le mouvement ce jour (mardi 20 novembre), même heure, même lieu, à savoir Place du 8 Mai à 9h00.
Retourner au contenu | Retourner au menu