2018_11_18 Gilets Jaunes (suite) - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
GILETS JAUNES

Plus de mille manifestants au rendez-vous d’hier

Le profond sentiment d’injustice et d’inégalité croissante a poussé hier la population dans les rues de la commune, comme partout en France. Le mouvement continue aujourd'hui.
La mobilisation était bien au rendez-vous fixé hier par le collectif « Gilets Jaunes » du Thillot. Nombreux étaient celles et ceux qui se posaient la question de savoir combien de personnes avait répondu à cet appel. Sur la base des observations, le chiffre de plus d’un millier de personnes peut objectivement être avancé et l'estimation de 1200 personnes faites par le collectif recevable.
Une manifestation d’envergure donc, à la hauteur du profond mécontentement de nombreuses couches sociales, ceux que nos gouvernants considèrent de façon hautaine comme des « petits ».
Et l’un des mérites, et non des moindres, de ce mouvement aura été de permettre la rencontre et l’échange entre ces « petits », excédés par la façon dont le pays est géré. Il a notamment beaucoup été question de retraites, rognées par les décisions gouvernementales, qui réduisent le pouvoir d’achat de ceux qui ont cotisé toute leur vie. Une colère d’autant plus forte que chacun est bien conscient que d’autres « se vautrent » dans le luxe. Et pas seulement au Palais de l’Elysée, mais aussi dans les ministères. Il était surtout question de ces ultra-riches qui mettent en œuvre les combines les plus sophistiquées leur permettant d’échapper à l’impôt. A l’arrivée, ce sont donc des sommes colossales (estimées entre 60 à 80 milliards d’Euros par an rien que pour la France) qui manquent dans les caisses de l’Etat qui coupe à tour de bras dans les services publics. Les victimes désignées localement sont les hôpitaux, mais aussi les communes avec une réduction des dotations, et souvent comme corollaire, l’augmentation de la fiscalité locale. Ce mouvement populaire est donc essentiel pour exprimer le profond ras le bol de la base.
Une manifestation qui a été menée dans une ambiance largement décontractée et souriante, qui a de plus recueilli le soutien sympathique de commerçants, comme le Romélie qui offrait café et chocolat chaud ou Pizza Lau’Nia qui offrait des parts de pizzas. Sans oublier le café offert par Eric qui a stationné son camping-car à proximité immédiate de la place du 8 Mai, ainsi que Domiinique sur la place des AFN  pour servir des boissons bienvenues.
Une belle ambiance que les quelques tensions avec des conducteurs cherchant à forcer le passage n’ont pas réussi à briser, la convivialité reprenant place de plus belle après que ces récalcitrants aient été mis dans l’obligation de faire demi-tour.
Muni d’un micro et d’une mini-sono, Sam, l’un des membres du collectif, annonçait en fin d’après-midi la reconduite du mouvement ce dimanche avec, peut-être, une nouvelle reconduction pour les jours à suivre…
Retourner au contenu | Retourner au menu