2018_11_17 Bussang presbytère - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
BUSSANG

Le presbytère sous l’épée de Damoclès
Réuni une nouvelle fois autour de Vincent Decombis et autres membres de RECRE, les défenseurs du presbytère ont « mouliné » les différents aspects qui permettraient de sauver l’édifice de la destruction.
Une course contre la montre qui doit permettre d’affiner le projet développé lors des précédentes réunions (voir publication) afin de le rendre aussi crédible que possible aux yeux des élus communaux.
Si les travaux de désamiantage semblent acquis, le dossier se doit d’être affiné. « Le projet actuel comporte cent idées. Ça donne le vertige » constatait Jean-Claude Luçon qui rejoignait la proposition émise par Mickaël Griesser qui plaidait pour la mise en place de phases dans les travaux. « D’abord s’occuper de l’extérieur afin d’enlever cette image de « verrue » qui colle actuellement à la peau de ce bâtiment, puis aménager d’abord le rendez-de-chaussée et seulement après l’étage. Le tout en s’appuyant sur des chantiers participatifs ». Côté activités, il est d’abord et avant tout question de faire référence à des pratiques nécessairement associées à des noms de personnes chargées de les mettre en œuvre et les animer, « Pour constituer un projet précis et solide » ajoutait Jean-Claude Luçon, puis laisser venir d’autres aspects permettant de renforcer cette idée de « Maison du Peuple » chère au président de RECRE, permettant « Le  liant entre les gens afin de retrouver un peu de cette chaleur d’antan ».
Tout cela doit également s’appuyer sur des budgets aussi précis que possible. Une première piste a été évoquée qui pourrait permettre de mettre en place un partenariat avec une entreprise qui installerait des panneaux solaires sur la toiture en échange du financement des travaux de charpente.
Il est également question de sonder la population, afin de savoir si elle est sensible à ce dossier. A ce titre, deux axes ont été mis sur la table. Le premier serait d’organiser une consultation afin de connaître la position des Bussenets sur le sujet. Le second serait de proposer une réunion publique pour présenter le projet finalisé.
Les idées sont bien là. Reste à les mettre en place. A suivre…
Retourner au contenu | Retourner au menu