2018_11_08 Bussang Presbytère - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
BUSSANG

Vers une « Maison du Peuple » ?
L’avenir du presbytère était au menu de la récente réunion qui s’est tenue à la salle des Fêtes. Un sujet qui a réuni bon nombre de participants et de membres d’associations à l’invitation de RECRE « Vivre et Créer à la Montagne », et en présence du maire Alain Vinel et du député Christophe Naegelen.
En prélude, Vincent Decombis  faisait un historique du bâtiment  du XVIIIème siècle, rappelant le projet de
destruction évoqué en 2008, évitée alors par un mouvement de la population. Un nouveau projet de démolition a été entériné récemment par le conseil municipal. RECRE a obtenu en mai dernier de la municipalité un sursis pour mettre sur pied un projet.
Michaël Griesser, menuisier et charpentier de profession,  exposait ensuite les travaux nécessaires à court et à plus long terme autour de deux axes : sécuriser les lieux et aménager  le rez-de-chaussée.
Côté financement, Vincent Decombis évoquait la possibilité d’une intervention de la Fondation du Patrimoine sur un projet culturel qui a donc occupé le gros des débats de cette soirée. Des débats très riches permettant d’explorer des pistes tout à la fois patrimoniale, sociales et culturelles, le tout dans le cadre d’une gestion que le président de RECRE souhaite « Partagée et démocratique ».

C’est ainsi qu’a été mise en avant l’idée d’une « Maison du Peuple », maison commune aux Bussenets, avec salle pour les anciens où pourraient se tenir des soirées « couarôges », liens intergénérationnels, partage de connaissances, café philosophique, alphabétisation… l
e tout définissant la formule d un SIC (Site interactif d’Intérêt Collectif).
De son côté, Alain Vinel mettait l’accent sur un préalable incontournable : le désamiantage du bâtiment sans lequel il  n’est pas envisageable de passer une convention devant permettre toute intervention.
Le mot de la fin revenait à Christophe Naegelen qui insistait sur « La force culturelle, un lien riche, à Bussang et sa région ».
Prochaine réunion pour définir le projet : vendredi 9 novembre  20 h salle des Fêtes de Bussang.
(D’après le CR de Vincent Decombis)
Retourner au contenu | Retourner au menu