2018_11_04 Concert Ensemble Poseidon - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Novembre
CONCERT

Ensemble Poséidon : quelle prestation !
C’est devant un parterre hélas réduit que le trio de musiciens de l’Ensemble Poséidon s’est produit récemment à l’église. Peur d’avoir froid ? L’église était confortablement chauffée…  Arnaud Condé, le couhenet, tête d’affiche de la soirée, constatait avec philosophie : « Si le public est en général nombreux lors de nos concerts, il est arrivé par exemple à Versailles, que nous ayons à jouer devant une dizaine de personnes » avant d’ajouter « Il est vrai que les pièces de notre répertoire sont peu connues du grand public, mais nous nous inscrivons dans une démarche de découverte de compositeurs aux origines du baroque qui ont notamment permis à Bach d’exister tel que nous le connaissons. Pas question donc de nous « putaniser pour attirer les spectateurs ».
Et tant pis pour les absents, car les concertistes ont offert un moment magique à leurs auditeurs au travers de cette soirée intitulée « Il Flautino » du nom de l’une des flûtes qu’Arnaud Condé a porté à ses lèvres.  Les voûtes de l’église en ont longuement frémi de bonheur…
Un trio improbable qui, outre le flûtiste de Cornimont, intégrait Nicolas Wattine originaire de Marseille, adepte du théorbe, déclinaison du luth, et Armin Yaldaei, mexicain d’origine et claveciniste de grand talent.
Durant une bonne heure, l’Ensemble Poséidon a enchanté un public quelques fois hésitant à savoir quand applaudir. Une prestation de très haut niveau, permettant à Arnaud Condé de démontrer sa virtuosité et sa sensibilité au travers de pièces diverses, accompagnant les aigues jusqu’à la pointe de ses chaussures décollées du sol ou encore ces morceaux de bravoure durant lesquels le public se demandait quand le flûtiste allait reprendre sa respiration.
Au théorbe, Nicolas Wattine, lui-même excellent flûtiste reconverti, a usé de tout son talent pour tirer la quintessence de son instrument originellement dédié à l’accompagnement. Il en était de même pour Armin Yaldaei qui exigeait le meilleur de son clavecin, un instrument dont il confiait qu’il n’était absolument pas de la famille du piano, comme beaucoup de personnes le pensent à tort.
Au terme du concert, le public était debout pour acclamer les musiciens et réclamer un « bis » que le trio se faisait un plaisir de reprendre en puisant dans le répertoire de la soirée.
L’Ensemble Poséidon sera de nouveau dans le secteur (dates et lieux à préciser) durant la période de Noël. Amateurs de belle musique, courrez-y !
Informations sur : https://www.facebook.com/ensembleposeidon
Retourner au contenu | Retourner au menu