2018_10_17 Bussang presbytère - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Octobre
BUSSANG

Un projet culturel pour sauver le presbytère

Le sauvetage du presbytère, daté entre 1725 et 1735, un des plus vieux monuments de la vallée, avec la Popote du Théâtre du Peuple, va faire l’objet d’une réunion publique, le vendredi 19 octobre à 20 h à la Salle des Fêtes de Bussang.
« Le bâtiment a été  jugé sain à plusieurs reprises » explique Vincent Decombis « Le 25 juin dernier par les architectes des bâtiments de France, ainsi qu'en septembre par  Mathilde Doyen , chargée du patrimoine au Parc des Ballons, et un architecte de celui-ci, et a fait l’objet d’une étude déjà dans un ouvrage majeur sur les « Maisons de Cure et Presbytères anciens des Vosges » en 2004 ».
L’Association RECRE « Vivre et Créer à la Montagne  a obtenu en mai dernier de la municipalité un sursis, pour sauver le Presbytère et y proposer un projet culturel nouveau. RECRE s’est engagée à sécuriser les lieux, avant l'hiver avec, en premier lieu les tôles de rive et les tuiles.
La souscription à lancer est elle-même fondée sur un projet à construire à court terme, réalisable rapidement, mais aussi avec un développement ultérieur.
Le public est donc invité ce vendredi à examiner, discuter, enrichir des pistes, selon les axes suivants :
- axe convivial : reconstitution du lien social, dans un lieu personnalisé, historique, au centre-ville  avec salles de réunion, rencontres, échanges  intergénérationnels, de type couarôge, accueil allant du 3ème âge aux enfants,.
- axe artistique avec les milieux artistiques amateurs et professionnels de la région : mise en place d'ateliers d'arts plastiques, de photo, d'écriture, lieu de répétitions théâtrales, musiciens amateurs, échanges littéraires, enregistrement pour les 7 radios locales vosgiennes (qui sont coordonnées en fédération). Des résidences d'artistes pourront de plus être proposées, de même que des scènes ouvertes, des expositions. Il est enfin question d’un lieu pour des arts énergétiques
- axe pratique, également un axe culturel: cuisine, promotions de produits locaux, échanges de santé, échanges de services : bricolage, réparation, entraide qui pourrait également être un comptoir pour la monnaie locale, la Brimbelle .
- axe patrimonial : outre l'intérêt primordial du lieu lui-même, d'un état remarquable pour un bâtiment de 300 ans bientôt, avec  la valeur reconnue notamment de sa charpente et sa situation au square Maurice Pottecher, et point central du Parcours Pottecher, qui invite à développer cet aspect de mémoire, c’est aussi un lieu d’échanges historiques, de travail sur la mémoire locale, du Presbytère même, de la vie ouvrière ancienne, des guerres du XXème siècle, du patois, et pourrait permettre la mise à disposition de livres anciens régionaux.
Vincent Decombis évoque également la possibilité d'accueillir en dépôt des objets, préhistoriques, antiques, et de toutes époques, trouvés lors des recherches archéologiques importantes dans le Sud des Vosges, qui se sont effectuées depuis 1986 avec une possibilité de développement muséal ultérieur.
« En France et en Europe, dans la région proche, de telles expériences fleurissent en ville, mais aussi en milieu rural » plaide Vincent Decombis « Ceci montre que le souci de sauvetage historique d'un lieu est aussi au cœur des préoccupations les plus modernes, et les plus essentielles ».
Retourner au contenu | Retourner au menu