2018_09_16 Conseil Municipal Le Thillot 1 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Septembre
CONSEIL MUNICIPAL 1

Une bouffée d’air pour le centre-ville

L’ancienne librairie Duchanois devrait être rasée et laisser place – peut-être/probablement ?  – à un square.
Le bâtiment situé au 15 rue Charles de Gaulle va faire l’objet d’une acquisition par la commune. Les plus anciens se souviendront très probablement que cette bâtisse a jadis accueilli la librairie Duchanois. Aujourd’hui vétuste et libre de toute occupation, ses propriétaires ayant appris les projets d’aménagements de sécurité au centre-ville, ont fait une proposition de vente à la mairie. Un courrier a ainsi été reçu en date du 13 juillet, par lequel les propriétaires, Sabrina et Pierre-Henri Andrez, domiciliés à St Cyr l’Ecole (78) ont fait savoir qu’ils étaient disposés à vendre cet immeuble leur appartenant et le terrain d’une surface de 330 m2 sur lequel il est construit pour une somme de 110 000 Euros, qu’ils ont ensuite augmentée pour la passer entre 120 000 et 130 000 Euros. Michel Mourot leur a finalement fait une proposition à 115 000 Euros.
« Ce bâtiment est voué à la démolition » commentait le maire, avant d’ajouter avec le sourire « Mais pas pour faire un parking cette fois ! ».  La mairie va saisir le CAUE (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement) afin qu’il travaille sur un projet d’aménagement. « Cela pourrait être un square qui pourra permettre la mise aux normes des trottoirs pour les personnes en fauteuils roulants, en plus de l’aspect enjolivant de ce secteur » précisait le premier magistrat. Christian Peduzzi se saisissait de la balle au bond en se marrant « Puisqu’il s’agit de faire plus beau, il faudra penser à enlever le nouveau radar qui n’est vraiment pas joli ! ».

Au chapitre des transformations du centre bourg, l’aménagement du parking de a rue Charles de Gaulle est en bonne voie. Les marchés ont été attribués à deux entreprises. « La réunion initiale avec les entreprises a eu lieu hier » précisait Michel Mourot « Mais nous risquons d’être confrontés, comme bien d’autres d’ailleurs, à un problème d’approvisionnement en enrobé ». Evoquant le contexte général des marchés, le premier magistrat détaillait : « Les carnets de commandes des entreprises sont pleins et c’est pour cela que des lots restent infructueux pour certains chantiers. L’extension du musée des Hautes Mynes y est notamment confrontée de même que la transformation de la piscine de Chaume pour laquelle, pour résumer : on peut carreler… mais en faisant les murs plus tard ! ».

En tous cas, à la faveur de l’avancement des travaux du parking Charles de Gaulle, l’ancien magasin de jouets-cadeaux Petitjean situé en face de la future aire de stationnement va renaître à la faveur d’un projet soutenu  par Chantal Colin, une ancienne de Malima, qui va ouvrir le mois prochain une boutique de couture, mercerie, broderie et impressions. « C’est une personne de Bussang, très sérieuse, qui exerce déjà cette activité depuis 7 à 8 ans à Wesserling » commentait le maire. Comme pour d’autres commerces auxquels la ville a apporté son soutien à l’implantation, le conseil a donné son accord pour une aide permettant la prise en charge de 50% du loyer durant un an, avec engagement d’activité minimal de 3 ans.
A suivre…
Hommage à « Un mec bien »
« C’est un moment particulier… » témoignait Michel Mourot en début de séance « L’annonce du décès de Patrick Maurice a été un moment très difficile en pleine journée de rentrée scolaire». Et le premier magistrat de céder la  parole à Francis Adam qui, avec beaucoup de sensibilité et d’émotion, soulignait, au nom de tous ses collègues, les 16 années passées aux côtés de ce « mec bien, intègre et bosseur » avant de poursuivre « Je ne souhaite pas émouvoir, mais honorer une personne exceptionnelle » et d’en appeler « Au courage et à la force d’Anouck dans cette terrible épreuve. Je suis certain qu’elle y parviendra », et rendre hommage « Aux élus solidaires qui ont su manifester leur respect des volontés de Patrick ».
Retourner au contenu | Retourner au menu