2018_09_12 Contes et légendes de la mine nuitantré - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Septembre
HAUTES MYNES

A la rencontre des lutins de la mine

Mêlange subtil de faits réels et légendes des anciens mineurs, les « Contes et Légendes de la mine nuitantré » créés par Philippe Poisson connaissent un beau succès.
Le rideau est tombé sur les soirées « Contes et Légendes de la mine nuitantré ». Sept séances ont ainsi été parsemées durant les jeudis de l’été, permettant au public de découvrir le site des Hautes Mynes d’une autre façon. « Nuitantré », évoquant ce moment entre chien et loup, où la magie est portée à son apogée sous l’effet des ombres démesurées engendrées par l’arrivée de la nuit.
Et cette magie est omniprésente à ces rendez-vous nocturnes avec Philippe Poisson, maître d’œuvre de ces animations. Constituées comme un véritable spectacle né sous la plume et l’imagination du directeur du site, ces soirées mêlent habilement faits historiques réels et légendes liés à la vie des mineurs. Au final un moment captivant, ludique, apte à capter l’attention des grands comme des petits, le tout mis en scène et interprété par Philippe Poisson lui-même, qui ne ménage pas les effets de gestes, de voix et de regards pour renforcer davantage l’intensité des situations.
C’est ainsi qu’au long du parcours, le conteur permet la rencontre avec le « knocker », gentil  lutin de la mine, la cloche magique de la Pentecôte, le gnome amoureux, Dieter et le diable…  Une séance qui se termine par une dégustation d’élixir des lutins. Quelques fois, la nature se mêle au spectacle, renforçant encore la magie du moment. C’est ainsi que lors d’une soirée, une belette, pas le moins du monde effarouchée, est venue longuement rendre visite aux spectateurs du jour dans une galerie !
Ces animations constituent donc une belle alchimie. Et le succès est au rendez-vous. « Toutes les séances, sauf la dernière, ont fait le plein. Pour certaines, on aurait pu multiplier par deux le nombre de spectateurs » assure Philippe Poisson, directeur du site. Seulement voilà, afin d’assurer une prestation de qualité, seule une vingtaine de visiteurs est acceptée pour chacune des séances. Quelques frustrations selon toute vraisemblance, pour celles et ceux qui n’ont pu se joindre à un groupe, mais un nombre trop important aurait nécessairement des effets négatifs sur la prestation.
Mais les lutins sont toujours aux Hautes Mynes, pour de nouvelles rencontres magiques à venir !
Retourner au contenu | Retourner au menu