2018_08_19 Jardin de Bonnegoutte - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Août
DÉCOUVERTE

Le Jardin de Bonnegoutte : la métamorphose de l’ancienne carrière de sable

Ouvert depuis le 4 août, le Jardin de Bonnegoutte est devenu, à force de travail de Muriel et Muriel(e) Pierrel, un havre de paix où nature se conjugue avec harmonie et sérénité.
L’ancienne carrière de sable de François Peduzzi située à proximité du ruisseau de Bonnegoutte à Travexin, après avoir été livrée à elle-même durant de longues années, revit aujourd’hui en empruntant des sentiers aussi surprenants que magiques. « Suite à la déception qui a vu un projet de karting avorter, le propriétaire des lieux - un ami de longue date - est venu nous demander si nous souhaitions acheter ce terrain » raconte Muriel(e) « Nous sommes venus plusieurs fois sur place avant de prendre une décision et, à chaque fois, nous nous y sommes sentis bien, comme si de bonnes ondes  émanaient des lieux. Par ailleurs, cela fait plusieurs années que nous avions le projet de développer un lieu dédié à la nature ». C’est ainsi qu’en 2004, Muriel(e) et son mari Muriel (lui aussi) acquièrent les 2 hectares de terrain.
Le couple décide dans un premier temps d’y construire sa maison, après s’être séparé de celle de la Bresse. « Nous avons commencé à travailler sur le jardin il y a 8 ans » confie Muriel « Il nous a fallu domestiquer le terrain particulièrement pauvre de l’ancienne carrière ». A force de terre végétale et de fumier de cheval, le sol initialement quasiment stérile peut enfin se livrer à l’imagination du couple et au savoir-faire de Muriel, paysagiste de formation. « Pour chaque espace, nous aménageons en nous adaptant à ce que nous propose la nature » explique Muriel(e).
Le résultat est tout simplement  « bluffant ». On a peine à imaginer que ce sol aujourd’hui riche en fleurs et légumes ait pu être aussi aride il y a quelques années seulement.
Des projets à venir
La végétation est florissante, et les aménagements permettent une osmose avec la nature et un grand moment de bien-être. Sur un hectare et demi, ce sont ainsi 16 espaces qui sont offerts aux yeux et aux émotions des visiteurs, allant du tunnel des cucurbitacées situé à l’entrée du jardin jusqu’au belvédère des oiseaux offrant une vue superbe et imprenable sur le jardin en passant par les arcades romaines ou la marmotte des edelweiss…
Et les projets ne manquent pas : « L’an prochain, nous voulons ouvrir un sentier botanique permettant la découverte de la flore et de la faune. Les visiteurs pourront de plus profiter d’une aire de pique-nique » précise Muriel avant de céder la parole à son épouse « Nous voulons également faire du jardin un lieu culturel en invitant des artistes ». Des projets que le couple entend mener à son rythme, sans s’endetter, lentement mais sûrement, tout comme les nombreuses plantes qui ont pris leur temps pour prendre possession de cet espace désormais parfaitement revenu à la vie.
Ouverture tous les jours sauf le lundi de 14h à 18h30 du 1er avril au 15 octobre.
ATTENTION : pour l’accès des voitures en provenance du col du Ménil, privilégier fortement un demi-tour par le carrefour de la route de Ventron située à quelques mètres.
Contact : 06 81 78 77 24 – jardindebonnegoutte88@orange.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/Le-Jardin-de-Bonnegoutte-285388622208346/
Retourner au contenu | Retourner au menu