2018_08_12 Plantes et Potions - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Août
SAINT MAURICE SUR MOSELLE

Plantes et Potions : magie végétale pour  le corps et l’âme

Installés depuis deux ans, Gabrielle et William cultivent et transforment de nombreuses plantes médicinales au profit du bien-être ou du mieux-être. Rencontre.
Au fond du fond de la vallée des Charbonniers, Gabrielle et William Bertaux ont repris une ancienne ferme. C’était en 2016. A force de travail, l’ancienne bâtisse s’est profondément transformée et les terres avoisinantes sont devenues un lieu de prédilection pour toutes sortes de plantes aux vertus médicinales.
« J’ai suivi une formation de maraîcher bio » raconte William « Mais j’ai longuement été musicien à Nancy. Gabrielle, qui est assistante sociale au départ, a eu l’opportunité de décrocher un CDD de deux ans en Nouvelle Calédonie. Nous y sommes finalement resté plus de 5 ans ».
A son retour en métropole, le couple (et ses deux enfants Marcus et June) s’installe à Mirecourt pour y suivre des formations spécifiques : maraîchage bio pour William, plantes médicinales pour Gabrielle. « Nous avions le projet de nous installer dans ce secteur d’activité sur les Hautes Vosges car nous avons de la famille dans la région et surtout parce que le terroir est magnifique et s’y prête particulièrement» reprend William « Un jour, alors que nous nous promenions dans le secteur, au détour d’un virage de la RN66, nous sommes arrivés à St Maurice et là, « ouahh » : on a pris plein les yeux de ce superbe paysage. On a tout de suite compris que c’était à cet endroit qu’on voulait s’installer ».
Depuis l’an dernier, le couple s’adonne à sa nouvelle activité. Avec succès. Guidé par une méthodologie claire et rigoureuse, William a laissé tomber les légumes pour s’occuper exclusivement de plantes médicinales, une activité souvent orientée par les conseils de Gabrielle qui, de son côté, prend en charge la transformation et la commercialisation des produits. Les travaux courants de la ferme se font à deux : désherbage, entretien, etc.
Les quarante ares de cultures, complétés par une grande serre, regorgent désormais de mille espèces de plantations aux vertus multiples. Les classiques mauves côtoient les roses – d’une variété très ancienne -, le millepertuis, la lavande, plusieurs sortes de menthes ou autres armoise et petite pervenche.
Une petite parcelle est réservée au basilic sacré « Une plante très utilisée en médecine ayurvédique pratiquée en Inde et au Népal, et connue depuis des siècles pour être une panacée » confie Gabrielle « Des propriétés que l’on retrouve également chez la rhodiole, une plante originaire de Russie, longtemps demeurée mystérieuse et que les cadres russes du KGB donnaient à leurs agents pour améliorer leurs performances à tous les niveaux ! ».
Culture en biodynamie
Plus surprenant, une rangée de culture est consacrée à l’edelweiss. « Les conditions climatiques à 1000m dans les Vosges sont équivalentes à celles rencontrées dans les Alpes à 2000-2500 m » confie Gabrielle. Une plante de haute montagne qui, comme les autres fleurs, nécessite une cueillette au quotidien « Nous adoptons les principes de biodynamie, c’est-à-dire que nous respectons le rythme des plantes, que ce soit au niveau de l’ensoleillement ou le calendrier lunaire » détaille William.
Des heures de cueillette auxquelles s’associe volontiers June : « J’aime bien cueillir les roses et les bleuets, mais pas du tout les escholtzia qui sentent le poisson » confie-t-elle en se marrant.
« Nous traitons de petits volumes de plantes » détaille Gabrielle dans la pièce où est installé le séchoir permettant de débarrasser les plantes de leur humidité. « Nous sommes passionnés par la production des eaux florales et hydrolats. On utilise des alambics en cuivre qui permettent d’obtenir des produits concentrés de grande qualité, car nous n’en retirons pas la petite quantité d’huile essentielle obtenue lors du processus. »
Gabrielle dispose ainsi d’un vaste panel de plantes qu’elle conjugue à sa façon afin de proposer des produits finis aux objectifs clairement définis : beauté, cosmétique, bien-être, détente, …et déclinés de multiple façons : tisane, sérum, baume, eau essentielle, hydrolat, aromate, huile de massage, potion…
Autant de produits qui font le bonheur de beaucoup et que Gabrielle propose lors des nombreux marchés et salons auxquels elle est présente (elle sera ce jour à la 31ème Fête des Plantes du Haut du Tôt). « Nos produits sont également disponibles dans certains commerces locaux comme aux Bains Phéniciens ou, pour certains d’entre eux, au Rouge Gazon » confie-t-elle « Nous étudions actuellement la création d’une boutique sur place et, en relation avec l’Office de Tourisme, des après-midi pour la visite de notre site lors de la prochaine saison estivale ».

Tous les produits sont également à la vente sur le site internet https://www.plantes-et-potions.com/
Retourner au contenu | Retourner au menu