2018_08_10 Lolita et Marilou - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Août
PROTECTION ANIMALE

Lolita et Marilou : deux « frangines » très engagées

Les deux sœurs, très sensibles au sort des animaux, ont créé « Protect Rhéa » il y a deux ans maintenant et peuvent se targuer d’un bilan « en béton ». Rencontre.
Lolita et Marilou Aletti sont deux sœurs qui partagent le même amour pour les animaux. Et ça ne date pas d’hier : « Quand nous étions petites, nous étions des fidèles de l’émission « 30 millions d’amis » explique Marilou. Au fil du temps, cette passion pour les animaux n’a cessé de grandir, s’accompagnant d’une sensibilité qui fait qu’aujourd’hui, elles se sentent pleinement concernées par la souffrance animale. Ne voulant rester spectatrices de situations qui les mettent mal à l’aise, voire en colère, les deux « frangines » ont décidé de passer à l’action. C’était il y a deux ans maintenant. « Nous avons constaté que les structures d’accueil pour animaux étaient trop peu nombreuses par rapport aux besoins » explique Lolita. C’est ainsi qu’est née l’association Protect Rhéa. « Protect, diminutif de protection et Rhéa du nom de la déesse grecque de la faune et de la flore, donc en relation avec la protection de l'environnement » détaille Lolita. Aujourd’hui, l’association est présidée par Lolita, et Marilou fait partie du conseil d’administration comme une dizaine d’autres jeunes « branchés » par les intentions de cette nouvelle structure associative.
Depuis sa création Protect Rhéa a mis en œuvre une politique d’accueil avec adoption, permettant à de nombreux animaux de poursuivre une vie paisible au sein de familles d’accueil triées sur le volet où ils sont choyés. « Pas question pour nous de les euthanasier ! » s’insurge Marilou. En deux ans, l’association a ainsi « casé » 90 animaux, principalement des chats, mais aussi quelques chiens. Chaque animal placé fait l’objet d’une fiche complète que Lolita remplit et range avec méticulosité dans un classeur. De même, les familles d’accueil, qu’elles soient temporaires ou d’adoption, font l’objet de fiches complètes et, là aussi, soigneusement rangées. Un gros travail administratif que Lolita se plait à faire, non par plaisir, mais cette nécessité qu’elle exprime d’être efficace.
Objectif : obtenir le statut de refuge
« Notre objectif est d’obtenir l’an prochain le statut de refuge » reprend Lolita « Pour ce projet, nous avons décidé de bannir les cages au profit de la liberté de mouvement des animaux que nous accueillons, comme c’est le cas actuellement. Nous avons également prévu l’aménagement d’une pièce de quarantaine pour les animaux malades en cours de traitement. Cette reconnaissance s’accompagnera également d’un accès total au site internet www.i-cad.fr permettant l’identification des animaux carnivores ». Les deux sœurs espèrent également que ce statut officiel permettra de débloquer les relations avec certaines communes les ignorent et privilégient d’autres structures beaucoup plus éloignées géographiquement pour se débarrasser des animaux qu’elles récupèrent.
Actuellement, Protect Rhéa a  « en stock » 26 chats, 1 chien et 2 lapins. Des animaux qui, comme les autres, ont besoin de soins et de nourriture (sans compter les câlins !). « Si, au niveau de la nourriture, l’association est bien approvisionnée par les dons consentis lors de nos opérations, les soins vétérinaires nous coûtent entre 3000 et 4000 Euros par mois » détaille la jeune présidente. Les opérations d’autofinancement sont donc essentielles, tout comme l’adoption des animaux qui rapportent 120 Euros pour un mâle et 150 Euros pour une femelle. « Nous sommes déficitaires à ces tarifs » détaille Lolita « Mais c’est un choix assumé. Nous ne voulons pas pratiquer les prix qui peuvent exister ailleurs et qui, quelque part, dissuadent les familles de passer à l’adoption ». De plus, l’association a récemment lancé une opération de financement participatif sur le site : https://www.leetchi.com/c/association-de-protectrhea-28020513 où chacun peut venir en aide à sa convenance aux jeunes bénévoles de l’association pour les aider à mener à bien la mission dans laquelle elles se sont engagées.
Retourner au contenu | Retourner au menu