2018_08_09 Le superbe "joujou" de Jean-Claude Schultz - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Août
TCHOU TCHOU !

Le superbe « joujou » de Jean-Claude Schultz

Le bricoleur génial a installé chez lui un circuit ferroviaire sur lequel il fait tourner ses locomotives. Un lieu surprenant que le public pourra prochainement découvrir.
Lorsqu’il est dans son jardin, loin des projecteurs et des frasques officielles de l’exposition à la médiathèque à laquelle il a apporté son concours enthousiaste (voir publication du 7 mai 2018), Jean-Claude Schultz troque le « costard – nœud pap » contre une tenue plus décontractée pour se concentrer sur son « joujou » : une boucle ferroviaire de 130 mètres tracée sur sa propriété de la rue de l'Orme.
Cheveux blancs soumis aux caprices du vent, lui conférant un air à mi-chemin entre Einstein et le « Doc » des films « Retour vers le Futur », le bricoleur génial prépare la sortie d’une locomotive du mini hangar où elle est stationnée et arborant à l’avant un surprenant logo « Bugatti » : « Le constructeur Bugatti est très connu pour ses voitures, mais a également construit des autorail » explique-t-il « On peut d’ailleurs voir le modèle présidentiel de la marque exposé au Musée du Train à Mulhouse » avant de revenir à la machine qu’il vient de sortir de son hangar : « Celle-ci est équipée d’un moteur de 6.5 CV avec lequel j’ai déjà eu l’occasion de tracter douze personnes » confie-t-il après avoir fait démarrer le moteur au quart de tour.
Une petite marche arrière afin d’arrimer le wagon de transport du conducteur et des passagers à la motrice, une petite poussée sur le levier de l’aiguillage afin de prendre le bon chemin et l’attelage se met en route, joyeusement ponctué de coups de klaxon.
Arrivé à la station « Chapelon » « Du nom de cet ingénieur français qui a réussi à doubler la puissance des locomotives à vapeur sans augmenter la consommation de charbon » explique Jean-Claude, et les passagers – en la circonstance les passagères - s’installent derrière le conducteur pour une petite balade sur le circuit.  
« L’installation de ce circuit a consommé 42 tonnes de ballast et 3 tonnes de ferraille ! » détaille Jean-Claude, avant de poursuivre une fois ce baptême terminé  « Il est équipé de 2 ponts tournants, dont un pour les chargements – déchargements des locomotives ». En contrebas du circuit, un viaduc de douze mètres de long est lui aussi équipé de rails. « J’ai commencé ce circuit il y a un moment » explique Jean-Claude « Mais j’ai  laissé tomber quand j’ai eu l’occasion de visiter un circuit aux rails plus espacés, permettant d’y faire rouler des locomotives de grande envergure ».

Ouverture publique le dimanche 26 août
Ce « joujou », Jean-Claude Schultz va très prochainement le faire découvrir au public. Ce sera le dimanche 26 août à partir de 14h15. A l’occasion de l’exposition à la médiathèque, s’est tenu parallèlement un concours de dessins. Les lauréats auront la possibilité de faire un tour sur ce circuit. « Ce sera gratuit pour eux » détaille Jean-Claude « Dans le même temps, le public y sera invité afin de pouvoir lui aussi faire un tour sur ce circuit. Nous demanderons une participation de 1 Euro par personne, histoire de financer l’association Chemin de Fer du Thillot récemment créée que je préside. ». Une animation  programmée chez lui au 24 de la rue de l'Orme au Thillot qui s’annonce sympathique et à laquelle seront associés ses « potes » d’une autre association : Chemin de Fer de l’Est.
Plus tard, le premier dimanche de juin, à l’occasion de la Foire aux Beignets, un circuit de 40 mètres sur 25 sera installé au centre de la cité, permettant de faire tourner une locomotive à vapeur qui pourra, elle aussi, transporter des voyageurs. Le contact est d’ores et déjà établi avec Michel Villaume qui cogite afin de déterminer l’endroit le plus approprié et le plus adapté pour installer cette animation.
Retourner au contenu | Retourner au menu