2018_07_09 Francois Cunat - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Juillet
RAMONCHAMP

François Cunat : 35 années de vie publique

Le maire de la commune se verra remettre le 14 juillet prochain la médaille d’or pour son engagement public. Rencontre.
Élu conseiller municipal en 1983, François Cunat a pris la direction des affaires communales en 1989. Il a également assumé les fonctions de conseiller général de 2004 à 2011. A l’occasion des dernières élections municipales, il annoncé la couleur : « Ce sera mon dernier mandat. Il faut savoir partir en pleine capacité de ses moyens physiques et intellectuels. Beaucoup ne savent pas le faire… ». A deux année de la « quille » et à quelques jours de recevoir la médaille d’or pour son engagement, il jette un coup d’œil dans le rétroviseur. Un coup d’œil pas forcément très positif d’ailleurs. « Beaucoup de choses ont changé depuis 1989 » constate-t-il « Au début, la place des commune était importante et reconnue. On pouvait par exemple programmer une réunion en soirée avec une administration. Impossible aujourd’hui ! ».
Depuis son arrivée à la tête de la mairie, la commune s’est profondément transformée. « Nous disposons aujourd’hui de nombreux équipements ».  Et si la réputation de richesse de la commune est présente, le maire tient à préciser : « Lorsque je suis arrivé, la commune avait une réserve de 3 millions de francs et… 3 millions d’emprunts à rembourser. Aujourd’hui, nous disposons d’un confortable matelas  de 4 millions d’Euros ».
Et le premier magistrat de souligner le soutien de ses collègues « Le maire est le capitaine du bateau, mais sans équipage il n’est rien ». Il ressort ainsi Alain Lamay, dont l’expérience a été particulièrement utile, mais aussi Michel Remy, le dernier de l’équipe initiale siégeant encore au conseil municipal. Autres personnes particulièrement précieuses : les membres du personnel communal, parmi lequel il apporte une mention toute particulière à Jeannette Chevalley.
Autres très grosse évolution : l’intercommunalité. «  Ensemble nous sommes plus forts, mais ça va plus lentement ! » constate le maire en souriant avant de poursuivre « Ce devrait être un atout si elle était appliquée correctement » constate le maire « Les directives de l’État, comme la fameuse loi NOTRe sont à certains niveaux contre-productives.
« Je plains les nouveaux élus ! »
C’est par exemple le cas à Rupt où un projet économique est bloqué puisque la compétence appartient désormais à la communauté de communes ».  Et le maire de poursuivre : « Je plains les nouveaux élus. Les contraintes sont de plus en plus fortes. Le service de proximité reste aujourd’hui une préoccupation majeure des habitants. Mais on est en train de le déshabiller à divers échelons. A terme, qui sait si les communes et les sous-préfectures existeront encore… ».
Dans son tour d’horizon, François Cunat n’oublie pas sa famille. Son épouse, bien sûr, mais aussi ses enfants auprès desquels il a su rester présent un minimum pour leur permettre d’atteindre des objectifs ambitieux au plan professionnel, comme à sa fille Isabelle qui, suite à une mention « très bien » au bac, est aujourd’hui professeur agrégé à Malraux. Et la relève est là, avec Choé, la petite fille qui poursuite sa formation à sciences po.
Au final, François Cunat se dit « Sans regret » assuré qu’il est d’avoir transformé la commune de façon à en augmenter l’attractivité. Ramonchamp a d’ailleurs enregistré une augmentation du nombre de ses habitants. Aussi rare que précieux. « Sans augmenter la fiscalité » précise-t-il.
Retourner au contenu | Retourner au menu