2018_06_06 Concert Cantarelle - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Juin
CONCERT CHORAL

Le « 2 en 1 » servi par la Cantarelle
Les amateurs de chant choral ont été gâtés ce dernier samedi. En la circonstance, l’église du Ménil a résonné des superbes vibrations émises par la Cantarelle et son invitée du jour, les Chœurs d’Apsolsi.  Un double concert donc qui était à l’origine d’une note d’humour que Marie-Christine Scébalt, chargé d’introduire la soirée en tant que présidente, sous la forme d’une devinette : « Qu’y a-t-il de mieux que d’écouter chanter une chorale ? », la réponse arrivant dans les secondes qui suivaient « Écouter deux chorales ! », évoquant, là encore avec humour et sincérité ces « Chefs modèles de patience et de compétences ».
Présentées par Line Claudon, les pièces intégrées à la première partie de soirée faisaient donc la part  belle à la chorale locale, passant allégrement de la variété au chant sacré avec un détour par des chants traditionnels. Une prestation dirigée par Paul Broggi (sauf une laissée aux bons soins de Marc) qui, avant chaque pièce se mettait au diapason – au sens vrai du terme – frappant l’instrument plus que centenaire ayant appartenu à son grand-père sur sa main avant de la porter à l’oreille pour en écouter la note référence.  Une première partie largement appréciée et applaudie par le public, venu en nombre s’installer sur les bancs de l’église.
Le temps d’une petite pause, et la scène était « envahie » par la bonne cinquantaine de choristes de Sapois qui, sous la direction de leur chef Pierre Toussaint, ont partagé là encore un superbe moment au travers de pièces dont la thématique était les prénoms.
Le célèbre « Let the sunshine » extrait de « Hair » et chanté par Julien Clerc, entonné par les deux chorales, a constitué un final en forme d’apothéose. Une performance qui aura une nouvelle fois prouvé que la musique constitue un langage universel, les deux chorales ne se connaissant que depuis 18h le jour même…
Retourner au contenu | Retourner au menu